Que l’on ait – que l’on a – qu’on ait – qu’on a

Bonjour à tous.

Cette phrase me pose des soucis. Je n’arrive vraiment pas à déterminer quel emploi serait le plus juste et le plus soutenu.

« Je n’en reviens toujours pas que l’on ait gagné.  »

Pourriez-vous m’éclairer sur le meilleur emploi possible s’il vous plait ?

Merci.

 

 

Cronos87 Débutant Demandé le 27 novembre 2016 dans Question de langue
3 réponse(s)
 

Bonjour Cronos87.

Indicatif ou subjonctif ?
« ne pas en revenir » c’est être très étonné, être dans le doute, être encore dans l’incertitude du résultat et le subjonctif s’impose.

On ?
Dans la mesure où  le pronom on représente des personnes connues (celles qui ont gagné), il est préférable de désigner ces personnes par le pronom personnel correspondant (probablement nous). « On » est du registre familier.

(Quand les personnes sont inconnues, l’usage de « on » est alors possible comme pronom indéfini signifiant « quelqu’un ». Il aurait alors fallu préférer « que l’on »  à « qu’on » dans le langage soutenu.)

« Je n’en reviens toujours pas que nous ayons gagné.  » ou

« Je n’en reviens toujours pas d’avoir gagné.  » si c’est vous seul qui avez gagné !

PhL Grand maître Répondu le 27 novembre 2016

– Je n’en reviens pas = je suis très étonné
– que l’on ait gagné : subjonctif passé

Notre victoire me surprend (m’a surpris(e))
Je suis très surprise par notre victoire.

joelle Grand maître Répondu le 27 novembre 2016

C’est parfait ! Merci beaucoup à vous deux pour tous ces détails. J’ai parfaitement compris.

Merci.

Cronos87 Débutant Répondu le 28 novembre 2016
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.