Quand on N’a que l’amour (utilisation du « n’ « )

Répondu

Bonjour à tous,
Je viens de me faire rappeler à l’ordre car j’avais écris le titre de la chanson de Jacques Brel (1956)
« Quand on a que l’amour » au lieu de « Quand on n’a que l’amour ».
Historiquement je suis d’accord qu’il convient bien de mettre le « n’  » ,
mais qu’en est-il de l’orthographe ou syntaxe exacte ?

Une recherche rapide sur internet m’a fait trouver cette règle
( http://grammaire.reverso.net/3_1_41_ne_que.shtml ) ;
La tournure ne… que… sert à marquer la restriction.
Ne se place avant le verbe de la proposition et que se place devant le terme sur lequel porte la restriction.

Et en effet si nous remplaçons « on », pronom indéfini, par je, tu, il, nous, vous, ils, cela semble très naturel de mettre le « n’ « .
Toutefois avec « on » cela semble bien moins naturel à beaucoup.

Si l’on fait une recherche texte ou paroles de la chanson de Jacques Brel sur la toile, le résultat est un joli méli-mélo.
Les deux syntaxes sont couramment utilisées, le titre n’est pas forcément orthographié comme le texte.

Le site « paroles-musique.com », par exemple, propose une multitudes de versions, suivant les interprètes.
Pour Jacques Brel nous avons deux versions, avec et sans le « n’  » !

Merci de vos avis et éclaircissements.
Bien cordialement.

Joel106 Débutant Demandé le 30 octobre 2018 dans Général
5 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Cette erreur est une faute courante à cause de l’oral :
on a faim et on n’a pas faim ==> on entend la même chose.
Donc, il faut en effet soit être certain de la règle (ne…que ; ne…pas ; = restriction), soit remplacer « on » par « nous » et là …
tout s’éclaire :
Nous n’avons pas faim (on n’a pas faim)
quand nous n’avons que l’amour (on n’a que l’amour)
nous n’entendons que de mauvaises nouvelles. (on n’entend que…)

Il n’est pas étonnant que vous rencontriez des erreurs, mais le « n’  » est obligatoire en référence à la règle que vous donnez.

joelle Grand maître Répondu le 30 octobre 2018

Bonjour,
Pour lever les doutes (si doute il y a) :

Pochette du disque enregistré chez Philips en 1956 (je pense que c’est la première version).

Evinrude Grand maître Répondu le 30 octobre 2018

En effet. C’est une preuve flagrante !

Mais on trouve aussi ceci ─ vidéos You Tube et Daily Motion

De 1956 à 2012 l’orthographe s’est dégradée !

le 30 octobre 2018.

Bonjour,
Je me permets une petite intervention, lors de l’écriture du titre d’une oeuvre, il n’y a pas lieu de discuter la manière dont il s’orthographie : la vérité est celle de l’auteur. Il arrive que certaines erreurs soient glissées complètement volontairement et cela fait partie intégrante de l’oeuvre.
Qu’en est-il de ce cher Brel… a-t-on seulement trace du manuscrit original ?
Bonne journée.

AngelTears Érudit Répondu le 30 octobre 2018

Bonjour,

Vous avez écrit :

« Si l’on fait une recherche texte ou paroles de la chanson de Jacques Brel sur la toile, le résultat est un joli méli-mélo.
Les deux syntaxes sont couramment utilisées.»

Ce n’est pas sur ces sites qu’il faut faire des recherches mais dans des livres de grammaire.

Il faut obligatoirement écrire :

« Quand on n‘a que l’amour à s’offrir en partage…»

czardas Grand maître Répondu le 30 octobre 2018

Bonjour,
Je vous remercie tous de votre participation.
Pour la chanson de Jacques Brel, pas de doutes,;   C’est bien « Quand on n’a que l’amour… « , qu’il faut grammaticalement écrire.

Je voulais surtout votre sentiment sur la règle générale énoncée plus haut, reprise ci-dessous, laquelle vous semble correcte à priori.

La tournure ne… que… sert à marquer la restriction.
Ne se place avant le verbe de la proposition et que se place devant le terme sur lequel porte la restriction.
J’ai bien noté.

Cordialement,  Joël .

Joel106 Débutant Répondu le 31 octobre 2018
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.