Propositions subordonnées

Répondu

Bonjour,
Je galère en préparant la grammaire pour la nouvelle épreuve du bac de français… Je dois analyser les propositions suivantes et j’hésite. Merci de votre aide!

1) » Elle lui montrait ce que l’amour  a d’agréable, pour la persuader plus aisément sur ce qu’elle lui en apprenait de dangereux  « (Mme de Lafayette)
– ce qu’il y a d’agréable: proposition subordonnée relative / complément de l’antécédent « ce »? fonction de que dans cette phrase: COD?
– ce qu’elle lui en apprenait de dangereux: proposition subordonnée relative / complément de l’antécédent « ce »?  fonction de « que » ici?

2) « Elle lui faisait voir quelle tranquillité suivait la vie d’une honnête femme et combien la vertu donnait d’éclat (…) et pour un grand soin à ce qui seul peut faire le bonheur d’une femme, qui est d’aimer son mari et d’en être aimée. » (Mme de Lafayette)
– quelle tranquillité suivait la vie d’une honnête femme: Proposition subordonnée interrogative indirecte? Fonction: COD
– combien la vertu donnait…: Proposition subordonnée interrogative indirecte? Fonction: COD
– grand soin à ce qui seul peut faire le bonheur d’une femme: qui est ici un pronom relatif? que remplace-t-il?

Merci pour votre aide! Léa

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Elle lui montrait ce que l’amour  a d’agréable : cela ne peut pas être une relative car les relatives complètent des noms communs (le petit chat que je vois est à toi)  alors que celle-ci est un complément du verbe. Comme vous le dites : COD de « montrait’ (elle lui montrait quoi? « ce que l’amour a d’agréable ».

joelle Grand maître Répondu le 5 mars 2020

une subordonnée relative n’est jamais COD mais complément du nom, du pronom…(de l’antécédent).
Voir ici 

joelle Grand maître Répondu le 5 mars 2020

Merci Joelle pour votre réponse. Mais le pronom relatif (tout seul) peut bien avoir toutes les fonctions du nom?
Je n’ai toujours pas compris  la phrase 1: Elle lui montrait ce que l’amour  a d’agréable
–  c’est une proposition subordonnée complétive introduite par « ce que », COD de « montrait’ (elle lui montrait quoi? « ce que l’amour a d’agréable »?
– ou c’est une proposition  subordonnée relative, complément de antécédent « ce » (elle lui montrait quoi? « ce » (pronom démonstratif).
Je suis vraiment  perdue…

Ainsivalavie Débutant Répondu le 5 mars 2020

Merci beaucoup!
Je viens de revoir dans une grammaire que la proposition subordonnée relative pouvait compléter un nom OU un pronom (Cf. La grammaire française de Hervé-Béchade).
Cette grammaire précise que la proposition subordonnée relative peut être introduite par un pronom relatif OU une locution relative comme « ce que, ce qui, celui qui, celui que, tel que, tel qui… » et qu’à ce moment-là, il s’agit d’une proposition relative indéfinie (qui ne peut être supprimée et qui est complément de l’antécédent du pronom).
D’où ma perplexité… Que la grammaire est difficile!

Ainsivalavie Débutant Répondu le 5 mars 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.