Proposition subordonnée

Répondu

Bonjour,
Dans la phrase :
« Plus nous donnons, plus nous voulons donner« , la proposition 1 (soulignée) est-elle bien une subordonnée circonstancielle et la 2 (en gras), la principale ?

Xella Amateur éclairé Demandé le 21 février 2016 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour,

Une phrase de l’oraison funèbre  prononcée par Bossuet à la mort d’Henriette d’Angleterre (1670) est restée célèbre.

« Madame se meurt ! Madame est morte ! »

Ce procédé qui consiste à juxtaposer des propositions ou des phrases entre lesquelles le rapport de subordination ou d’enchaînement est implicite est une parataxe, contrairement à l’hypotaxe qui consiste à construire des phrases avec des liens de subordination.

Il y a parataxe  dans « Je reste chez moi, il pleut » contrairement à l’hypotaxe « Je reste chez moi, parce qu‘il pleut »

Les constructions paratactiques impliquent la présence de marqueurs lexicaux (adverbes de degré) dans la principale et dans la subordonnée : il s’agit donc de structures corrélatives. Les outils de corrélation peuvent être symétriques ou non.

Plus on dort , plus on veut dormir.
Moins je le vois , mieux je me porte.

La place de la subordonnée de comparaison dépend de la façon dont elle s’intègre à la phrase.

Dans le cas des constructions paratactiques, avec corrélations adverbiales , la subordonnée se place avant la principale.

Plus je le vois , plus je l’apprécie.

czardas Grand maître Répondu le 22 février 2016

Il y a deux propositions indépendantes dans votre phrase. Elles sont juxtaposées. En effet, « plus nous voulons donner » exprime la conséquence de la première. Mais il n’y a pas de lien de subordination.
Pour qu’il y ait une subordonnée et une principale, il faut une conjonction de subordination (Que, jusqu’à ce que, alors que…) ou un pronom relatif (qui, dont, où).

Pour que vous compreniez bien, voici une proposition subordonnée exprimant la conséquence (soulignée) après une principale (en italique) : 
Il a tellement plu que nous n’avons pu nous promener

joelle Grand maître Répondu le 21 février 2016

Bonjour,

Vous avez tout à fait raison.

Plus nous donnons  est une proposition indépendante, ayant la valeur d’une subordonnée  complément circonstanciel de comparaison de voulons donner.

On peut, dans ce cas, accorder à la proposition indépendante  nous voulons donner  la valeur de proposition principale

Référence :
Grevisse ─  Cours d’analyse grammaticale. 

 

czardas Grand maître Répondu le 21 février 2016

Un complément circonstanciel n’est pas forcément une proposition subordonnée.

le 21 février 2016.

J’ai cité une référence, quelle est la vôtre ?

le 21 février 2016.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.