Proposition de possibilité d’édition des questions sur le site

Ma proposition s’adresse aux principaux contributeurs de ce site, actifs et réguliers. Ils se reconnaitront sans peine…
Faute de modération régulière (reconnue) de la part du webmestre et pensant intéressant d’améliorer la qualité de présentation des questions et leur repérage dans le temps, je suggère d’introduire la notion d’édition des questions par les contributeurs habilités eu égard à leur statut.
Cette pratique est courante sur d’autres sites collaboratifs, et vous trouverez dans le CNRTL (www.cnrtl.fr/definition/éditer, en fin d’article) la définition de cette notion d’édition. À ma connaissance, elle ne contrevient en rien à la charte du service.
Il s’agirait donc de remettre en forme, au gré des contributeurs motivés, les questions sur les points suivants :
— Titre  : clarté de la question posée
— Question : orthotypographie (grammaire, conjugaison, ponctuation, etc.)
— Catégorie : bonne affectation
— Mots clés :  pertinents pour retrouver des réponses antérieures. Il faut éviter la dispersion de ces mots et essayer de s’inspirer de ceux déjà existants.

Il est évident que le contributeur ayant édité une question laisse sa trace par une mention dans un commentaire joint à la question. Ces actions sont totalement bénévoles, et ne visent qu’à améliorer la présentation du site pour les visiteurs. Plusieurs mois après avoir été posées, les questions sont encore consultées car  des moteurs de recherche y mènent directement.

Je signale cette proposition au webmestre qui pourra réagir s’il en sent le besoin.

 

Chambaron Grand maître Demandé le 24 juillet 2016 dans Général

D’où sortent les « boutons » Edition  et Modération que je découvre au-dessus de votre question ?

le 24 juillet 2016.

Idem pour moi Evinrude ?

le 24 juillet 2016.

Ce sont les fameux mots clés, que l’on introduit lorsqu’on est en édition de la question. Le plus dur est de les choisir ni trop « lâches » ni trop « étroits », et en accord avec la catégorie. Il faudra voir à l’usage,,,

le 24 juillet 2016.

Ah oui ! Compris !

le 24 juillet 2016.

Envisagez-vous cette « toilette » sur les 1165 questions déjà posées ?

le 24 juillet 2016.

Evinrude est super motivée ,  j’adore !

le 24 juillet 2016.

Aide-nous Estudiantin… Quand il t’arrive de faire une erreur dans une question, en général, elle t’est signalée. Que dirais-tu si tu trouvais ton texte corrigé sans ton intervention ?

le 24 juillet 2016.

Bien au contraire , moi au départ je n’ osais pas écrire à cause de mon
orthographe , je me suis lancé , si mes
questions peuvent aider , bien évidemment que l’on peut  me corriger. Ça
renforce le site , et surtout pour les maîtres car se sont eux ( vous ) qui êtes
visés , une question un peu tordu a besoin d’être rectifiée , car l’auteur lui
ne voit pas ses erreurs s’il est débutant . c’est un grand oui pour moi .

le 24 juillet 2016.

Car ce sont eux . Impossible de rectifier plus haut ?

le 24 juillet 2016.

Zut, moi non plus, je ne peux plus modifier mon tutoiement intempestif (plus haut). Pardonnez-moi Estudiantin.

le 24 juillet 2016.

Ben non ce n’est pas grave Evinrude ; en l’occurrence , ne pas pouvoir rectifier
nos erreurs de frappe(s) c’est beaucoup moins drôle , il faut commencer
par ce problème là en priorité .

le 24 juillet 2016.

Les commentaires déjà eux-mêmes commentés ne sont effectivement plus modifiables… Ils ne le restent que tant qu’ils ne sont pas suivis d’un autre. C’est un peu compréhensible et il faut se relire… rapidement.

Concernant le stock ancien de 1 566 questions (si,si), c’est un vrai casse-tête. Seuls des passages occasionnels de l’un ou l’autre qui en profitera pour dépoussiérer la question semblent réalistes. À la longue, à la très longue, cela s’améliorera…

le 25 juillet 2016.
Ajouter un commentaire
7 réponse(s)
 

Bonjour,
Je ne suis pas encore rompue au fonctionnement du site, mais j’approuve votre proposition.
• Pour les titres, les catégories et les mots clés, c’est de toute évidence nécessaire : cela évitera peut-être des redites si les curieux font des recherches sur l’ensemble du site. Et permettra aussi à ceux qui souhaitent répondre d’identifier plus vite la ou les question(s) qui les intéresse(nt).
• Pour l’orthographe et la typographie des questions posées, je suis plus hésitante. Certains auteurs pourraient-ils en prendre ombrage ?
Une tournure un peu maladroite peut être mal interprétée par l’un et conformément à l’idée de l’auteur par l’autre… Je ne sais.

Evinrude Grand maître Répondu le 24 juillet 2016

– Concernant le titre, la catégorie et les mots-clés, pas de problème.
– Pour l’édition de la question elle-même, si elle ne touche que l’orthographe et la ponctuation, d’accord.
– Je m’inquiète peut-être pour rien, mais s’il est possible de reformuler la question, on risque parfois de déformer les propos de l’auteur de la question, non? Et souvent, la question elle-même fait l’objet de correction dans les réponses. Il faudrait peut-être que l’auteur de la question valide le changement? (Je me rappelle d’une question dont le sens a été explicité après plusieurs échanges de questions-réponses 😉 Mon inquiétude concerne la manière dont l’édition pourrait être mise en pratique, en évitant de déborder sur une forme de censure. Il me semble que ce n’est qu’au cas par cas, que certaines questions pourraient être remaniées, avec l’accord de son auteur (sauf si c’est trop ancien, et que la personne ne fréquente plus le site). 
– Il me semble qu’à part de très rares cas, il suffirait de reformuler le titre des questions pour faciliter la recherche. Ce serait plus rapide à réaliser (quoique déjà assez long), et ne changerait pas la suite des échanges.
– concernant les réponses, même celles qui ont l’air « moins » utiles peuvent servir à la réflexion ou à la compréhension de quelqu’un (ça m’a déjà servi), chacun ayant des besoins différents.

le 24 juillet 2016.
Ajouter un commentaire

Question de pratique et de bon goût. Sinon, il reste le commentaire en marge de la question. Mais la plupart du temps, un simple brossage (majuscules, fautes, ponctuation) rend l’aspect plus fréquentable.
Le but est bien qu’un visiteur occasionnel n’ait pas l’impression de tomber sur un blogue d’illettrés. Regardez le nombre de visites  pour des questions très anciennes : plusieurs milliers parfois.

Chambaron Grand maître Répondu le 24 juillet 2016

Oui la question

Pour vocation de a été vues 10169 fois .

le 24 juillet 2016.

C’est vrai, cela donnerait une meilleure « tenue », à condition que les retouches restent limitées, car, après tout, il y a des questions de tout niveau et l’objet de ce site est justement de répondre à tous.

le 24 juillet 2016.

d’accord avec: « un simple brossage (majuscules, fautes, ponctuation) rend l’aspect plus fréquentable. »
… même tel quel, je serais étonnée que ce site puisse passer pour un blog d’illettrés!

le 29 juillet 2016.

Moi aussi, Myrtille ! 😀

le 1 août 2016.
Ajouter un commentaire

Bonjour.

C’est une proposition très intéressante mais qui justifie à mon avis l’intervention d’un référent, et en particulier de « Projet Voltaire ».

L’organisation des questions sous forme de mots clés bien définis et utiles à la recherche de questions similaires antérieures me parait indispensable.

En répondant aux questions, je ne prenais pas le temps de rechercher sur le site des commentaires se rapportant à la même rubrique. Je viens de regarder ce vers quoi l' »icône » « mots clés » du site nous renvoyait, et je trouve la nouvelle présentation avec les premiers mots clés. Je n’ai aucune idée de ceux utilisés auparavant, mais cette présentation est agréable et facile à utiliser. Reste effectivement à trouver le temps de reformuler chaque question pour lui attribuer un titre précis et facile à exploiter. C’est une excellent idée.

Pour ce qui est de remettre en forme la question, dans sa présentation orthotypographique, cela demande des compétences que je ne pense pas avoir, mais que certains d’entre vous peuvent prétendre, à juste titre, avoir. De la même façon que nous apportons parfois des réponses différentes voire , très rarement il est vrai, contradictoires, comment les utilisateurs de ce site peuvent avoir confiance en la parole donnée des contributeurs, et accepter que leurs questions soient réécrites selon le soit-disant « bon usage » ? Il nous faudrait pour cela la caution de « Projet Voltaire » !

C’est donc une excellente initiative à laquelle je participerais volontiers, à mon niveau. Pour donner à ce site toutes les qualités requises d’un site de référence de la langue française, et être à la hauteur des valeurs du Projet Voltaire, la contribution des membres du Projet Voltaire me parait souhaitable.

PhL Grand maître Répondu le 24 juillet 2016

Bonjour PhL.
Il me semble que le webmestre a prévu dès le début les interventions que suggère Chambaron, puisque certains ont les autorisations nécessaires pour le faire.
Pour la correction des questions, je suis d’accord avec vous, cela peut être délicat, mais si chacun y met de la retenue (à définir), peut-être pas impossible.

le 24 juillet 2016.

Dans ce cas, c’est parfait… et merci Chambaron pour cette heureuse initiative !

le 24 juillet 2016.

De rien ! C’est pour l’agrément général.
Concernant les corrections apportées au texte des questions, le problème me semble très virtuel :  le questionneur peut en effet rapidement se plaindre (en public ou en privé) d’une déformation de sa pensée, ce qui est plutôt vexant pour le correcteur. Cela engendre un cercle vertueux de modération.

le 25 juillet 2016.
Ajouter un commentaire

J’arrive en retard car je suis en villégiature… mais j’avoue ne pas comprendre de quoi il s’agit. Quelqu’un de pédagogue pourrait-il m’initier avec patience et mansuétude car je ne suis pas véloce en ces matières ? Je suis partante pour toutes les améliorations qui semblent vous enthousiasmer mais alors là je en sais pas comment faire. Merci à vous.

joelle Grand maître Répondu le 24 juillet 2016

Bonjour Joëlle,
Rassurez.vous, il n’y a pas de polémique ni d’antériorité dans ma question. Relisez tranquillement, il n’y a que du positif…

le 25 juillet 2016.
Ajouter un commentaire

Bonjour,

Je découvre les quelques « mots clés » ajoutés récemment. Il me semble que certains sont très longs. « Participe passé avec avoir », par exemple, ne devait-il pas être divisé en 2 mots clés « participe passé » et « avoir » ?  De même « article défini au pluriel » pourrait se décomposer en « article défini » et « pluriel ». Et « participe passé des verbes pronominaux » reprendrait « participe passé » et « pronominaux ».
Il me semble qu’il faudrait utiliser les segments les plus courts possibles  que l’on pourrait ensuite combiner entre eux (puisque l’on peut utiliser 5 mots clés par question).
J’ai commencé en ce sens. Est-ce pertinent ?

Evinrude Grand maître Répondu le 25 juillet 2016

Bonjour Evinrude

Et pourquoi pas participe passé tout cour ? avec des tas d’exemples , avoir, être,
les pronominaux , je pense qu’il faut un mot clé simple , vous avez raison 
mais bon , qu’en pense chambaron ? en tout cas ce n’est pas bête.

le 25 juillet 2016.

Je fais des tests. C’est gratuit, on peut supprimer ensuite.
En réfléchissant, je me suis aperçu que l’intérêt des recherches se focalisait sur des difficultés bien cernées. « Participe passé avec avoir » est sans doute la plus typique : on rappelle sans arrêt la même règle, quel que soit le verbe.
Dans cette famille, on aura aussi :
2. « Participe passé avec être »
3. « Participe passé verbes essentiellement pronominaux »
4. « Participe passé verbes occasionnellement pronominaux »
5. « Participe passé verbes réciproques »
6. « Participe passé verbes spéciaux » (s’arroger par exemple)
On en vient au concept que le premier mot clé est le titre d’une règle. Cela peut paraître long comme intitulé, mais avec six mots clés, on encadre toutes les questions (possibles omissions de ma part) sur les participes passés. C’est ergonomique.

Pour chaque difficulté, on pourra ainsi avoir la même structure :
1. Catégorie existante du site : Général, Conjugaison, Accords, Langue ;
2. Mot clé principal : la règle concernée ;
3. Mot clé secondaire : contextuel par exemple (littéraire, néologisme, vieux français, argot, anglicisme, etc.) ;
4. Mot clé tertiaire : le mot lui-même, celui du dictionnaire ;
5. Mot clé bonus : par exemple « Exception », « Sujet à débat », etc.

Ce n’est pas compliqué, c’est juste rigoureux et méthodique.

le 25 juillet 2016.

Il me semble que définir chaque question par plusieurs mots clés permet une recherche plus intuitive.
La personne non habituée au site doit pouvoir facilement retrouver une règle, en rapport avec la question qu’elle veut poser, et pour cela doit avoir la possibilité de plusieurs « entrées ».

Si l’on reprend l’exemple du participe passé, il faut effectivement avoir la possibilité de faire une recherche générale par le mot clé « participe passé », mais aussi par « avoir » ou « être » ou « verbes pronominaux ».
Mais différencier « verbes essentiellement pronominaux » de « occasionnellement pronominaux » et « réciproques », c’est, à mon avis, déjà entrer dans la règle qui n’est pas connue par celui ou celle qui pose la question. Il est peut être préférable de laisser « verbes pronominaux »

En ce qui concerne les catégories définies initialement par le site,  (Général, Conjugaison…) je ne vois pas l’intérêt de les garder car on ne les retrouve plus ensuite lorsque l’on fait la recherche par  mots clés, ou bien il faut introduire un premier niveau de recherche par cette catégorie.

Enfin la question des corrections orthotypographiques des questions pourrait être résolue par un commentaire (comme on le fait déjà) qui apparait en premier lieu, avant les réponses. Cela permet de laisser s’exprimer le questionneur, avec les fautes qui correspondent souvent à la règle posée mal connue, mais aussi de faire remarquer avec courtoisie la faute qu’il n’avait pas vue. Cela peut aider, je crois, le questionneur.

le 25 juillet 2016.

J’y avais pensé. Mais le problème est technique : on ne peut extraire qu’une seule liste par mot clé et il n’est pas possible de combiner des critères pour affiner.
Par ailleurs, l’usage des mots clés est essentiellement à destination des répondeurs. Le questionneur ne s’en sert pas : depuis l’origine, à peine quelques utilisations dispersées.
Je suis votre idée que la « catégorie » est d’impact faible : trop peu d’articles et manquant de pertinence. Il faut reporter cela dans les mots clés.

le 25 juillet 2016.

Avant d’écrire une question, il est pourtant utile de vérifier sur le site, si la question n’a pas été déjà posée. Et je pense que certains le font.

Mais quand on fait, aujourd’hui, une recherche par mots clés, je m’aperçois qu’il renvoie d’abord, les questions qui comportent ce ou ces mots dans leur titre, et ensuite dans la question… (j’ai tapé « sujet collectif » dans la zone de recherche, j’ai eu le retour de 2 questions, mais pas de celle où j’avais mis « sujet » et « collectif » en mot clé !)

Il ne serait pas inutile que le webmestre nous éclaire…

Mais si, pour commencer, nous corrigions tous les titres, je pense que le référencement interne (et externe : faites un essai sur google) en serait déjà bien amélioré.

le 25 juillet 2016.

Les questionneurs ne vérifient JAMAIS que la question a déjà été posée. C’est comme cela…

Au regard des différentes réactions (le sujet mobilise plus que je ne le croyais), je retiens pour l’instant les idées suivantes :
1. Reformuler le TITRE des questions : c’est la porte d’entrée et l’accès au web de masse ;
2. Mettre le texte de la question au propre, juste sur un plan orthotypographique : un peu de tenue ne nuit pas, et pas de conflit potentiel ;
3. Restreindre l’usage des mots clés au repérage des questions et des réponses ayant un véritable intérêt, dans une sympathique et conviviale anarchie permettant à chacun d’indexer ce qui lui plaît. Si je souhaite suivre toutes les discussions sur les « Exceptions » aux règles de base, j’annote la question avec le mot clé « Exception » et  le tour est joué ! « Hibou, s’arroger, chou, vieux homme, caillou, funérailles, genou, fanzone, pou, ripou, violette, joujou, in fine » : tous les bijoux de notre grande et belle famille.

le 26 juillet 2016.

Je me rallie à votre panache blanc… Sauf que, quatre fois sur cinq, quand je clique sur « modifier » (la question), cela me renvoie un formulaire vierge. Donc, je ferai ce que je pourrai.
Finalement, sur les mots clés, vous aviez raison, point de sert de les multiplier, apparemment ça ne sert à rien.

le 26 juillet 2016.

Merci Chambaron de nous indiquer comment procéder pour faire apparaître les mots clés des questions posées.

le 31 juillet 2016.
Ajouter un commentaire

Bonjour,

En voulant corriger une faute dans le titre d’une question (« Cet intérêt m’conduit, pour m’a conduit ») je constate que je ne peux plus « Modifier les questions des autres utilisateurs » et que, selon la (nouvelle ?) définition des « badges », ce serait le cas pour tout le monde.

C’est sans doute une façon de répondre à notre interrogation commune, mais j’aurais bien apprécié un petit mot d’avertissement ou d’explication…

Evinrude Grand maître Répondu le 1 septembre 2016
Ajouter un commentaire

Bonjour Chambaron,

Je ne sais pas comment votre proposition m’a échappée. Je la trouve intéressante. Où en êtes-vous ?

Zully Maître Répondu le 3 septembre 2017

La barbe ! Je suis redevenue « Maître ». Voilà une autre question à régler, celle des statuts – badges .

le 3 septembre 2017.

Bonsoir Zully,
En fait, des modifications non planifiées ont été possibles brièvement pour les  membres à cette époque . C’était peut-être accidentel car, malgré nos demandes, l’administrateur n’a pas donné suite et le site est revenu à son état d’origine. Cela a donc finalement été un coup d’épée dans l’eau.

Pour votre statut, il évolue automatiquement. De toute façon, tout le monde connait tout le monde et vous ne devez pas vous émouvoir d’accéder aux fonctions supérieures : c’est surtout le reflet de la régularité et le signe que vous avez appris ici quelques petites choses sur la langue française…

le 3 septembre 2017.
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.