propose / proposerai / proposerais

Répondu

Bonjour,

Je vous proposerais de nettoyer vos cheveux dans la salle de bain. (1)
Je vous proposerai de nettoyer vos cheveux dans la salle de bain.  (2)
Je vous propose de nettoyer vos cheveux dans la salle de bain.  (3)

La phrase (1) est une proposition plus « polie » que la deuxième et la deuxième plus « polie » que la troisième. Est-ce correct ?

Merci.

Automne Grand maître Demandé le 18 décembre 2020 dans Conjugaison

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 
Meilleure réponse

On emploie plutôt le verbe « laver » pour les cheveux. Le verbe comporte l’idée d’un produit nettoyant, ce qui n’est pas forcément le cas avec le verbe « nettoyer ».

Le futur est en effet un moyen d’atténuer les injonctions et participe donc de la modalité de politesse.
Passez à la salle de bain : impératif – ordre « brut ».
Et puis des gradations dans la politesse
Je vous demande de passer à la salle de bain : on utilise le discours indirect
Je vous demande de bien vouloir passer à la salle de bain : on utilise un verbe modalisateur accompagné d’un adverbe
Je vous demanderai de (bien vouloir) passer à la salle de bain  : on ajoute encore le futur

Le conditionnel ne convient pas; on l’entend bien avec le sujet « nous »: nous vous demanderions de bien vouloir passer à la salle de bain, ou alors il faudrait compléter avec une subordonnée : nous vous demanderions de passer à la salle de bain si vous le voulez bien . Mais cette formulation est quand même un peu trop sophistiquée dans les situations ordinaires.

Tara Grand maître Répondu le 18 décembre 2020

Je vous remercie infiniment, Tara, pour vos réponses détaillées.

Automne Grand maître Répondu le 18 décembre 2020

Je ne justifierais pas le futur par la politesse.

joelle Grand maître Répondu le 18 décembre 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.