Prononciation du /a/

Bonjour,

Je sais que ce sujet n’est peut-être pas le plus pertinent sur ce site. Il me paraît très intéressant quand même. D’autant plus que le français n’est pas ma langue maternelle.

Je m’interrogeais sur la place des phonèmes /a/ et /ɑ/ en français courant. Faites-vous la distinction de ces deux phonèmes? Vous prononcez patte et pâtes de manière identique?

Le son [ɑ]  n’est plus un phonème dans la plupart des variétés du français en France. Il tend à disparaître au profit du phonème /a/. Cela ne signifie pas que les Français ne produisent plus ce son, mais plutôt qu’il n’intervient plus  dans la construction du sens des mots. En ce sens, dans un discours oral, on fait la différence entre pâte et patte seulement grâce au contexte.  Ainsi, [ɑ] est devenu une des réalisations possibles du phonème /a/. Et c’est à ce sujet que je me pose de nombreuses questions.  À ce qui paraît, [ɑ] apparaît selon la position de la lettre a en syllabe. Par exemple, normalement pour prononcer « rare » on dit [ʁɑʁ], tandis que « rarissime » est souvent prononcé [ʁaʁisim]. Je suppose que cela est dû au fait qu’il serait plus facile de passer de la voyelle [a] à la voyelle [i] que de la voyelle [ɑ] à la voyelle [i].  Savez-vous sous quelles conditions on a plutôt tendance a prononcer [ɑ] au lieu de [a]? Lequel de ces sons vous produisez en général lors de l’utilisation du futur simple à  la deuxième et  à la troisième personne du singulier?

Merci d’avance.

Linguae Amans Érudit Demandé le 26 novembre 2021 dans Question de langue

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Bonjour,

Je ne fais absolument pas la distinction entre ces deux sons, et ne l’entends nullement.

Prince Grand maître Répondu le 26 novembre 2021

Il ne me semble pas faire de distinction. Cependant à m’essayer à dire « rare » et « rarement », il me semble que si, il y a une petite différence.

Tara Grand maître Répondu le 26 novembre 2021

Effectivement, la différence entre [a] et. [ɑ] est difficilement perceptible pour la plupart des Français. Ce sont deux voyelles très proches. La seule différence entre les deux est la position des lèvres. Pour réaliser le son [a] les lèvres sont étirées, comme quand on prononce i. Alors que lors de réalisation du [ɑ], le lèvres se projètent vers l’avant. Il s’agit bien d’une voyelle arrondie. Dans la variété québécoise, par exemple, ces deux phonèmes existent encore. Ainsi, pâtes et pattes ne se prononcent pas du tout de la même façon et les Québécois arrivent bien à les distinguer.

Un phénomène similaire arrive pour les voyelles /e/ et /ɛ/. Sans contexte, la plupart des Français ne saurait pas identifier si l’on dit je mangerai ou je mangerais, alors qu’un Belge devrait être en mesure de bien distinguer à l’oral le conditionnel du futur simple à la première personne du singulier.

le 26 novembre 2021.

Oui. Effectivement pour prononcer « rare » mes lèvres ne s’étirent pas. Pour prononcer « rarement » elles s’étirent un peu. Je ne retrouve pas cette différence entre « pâte’ et « patte » les deux sons étant [a].
En revanche je perçois une forte différence entre « brun » et « brin » c’est à dire entre [œ̃] et [ɛ̃].
¨Pour les /e/ et /ɛ/ une occurrence beaucoup plus importante de /e/.
Je suis originaire de Grenoble où je crois (avant que la population se diversifie) on ferme beaucoup les voyelles.

le 26 novembre 2021.

Il me semble que le a de pâte peut être un peu plus long que celui de patte, mais c’est plus perceptible avec certains accents régionaux.

joelle Grand maître Répondu le 26 novembre 2021

Il me semble aussi : plus long mais le même.

le 28 novembre 2021.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.