Pronom COI/COD avec faire + verbe

Répondu

Bonjour à toutes et à tous,

Cette fois-ci, je fais appel à vous pour vous demander de m’éclaircir un doute sur un sujet qui commence à me rendre fou. J’ai de vrai difficultés à identifier si je devrais utiliser les pronoms complement indirects ou directs dans les formulations construites avec le verbe faire +  un verbe à l’infinitif.  Afin de rendre plus claire ma question, je l’illustre avec les exemples suivants:

Je l‘ai fait tout manger / je lui ai fait tout manger

Je l‘ai fait manger une pomme/ je lui ai fait manger une pomme.

Je l‘ai fait étudier/ Je lui  ai fait étudier

fais-le venir me chercher/ fais-lui venir me chercher

Je l’ai fait frapper/ Je lui ai fait frapper

Je l’ai fait frapper la porte/ Je lui fait frapper la porte.

Quant aux derniers deux exemples,  je dirais instinctivement que les les phrases correctes seraient je l’ai fait frapper et je lui ai fait frapper la porte. Cependant, je n’en suis pas certain. S’il y a des règles à suivre, je vous serais reconnaissant de m’en faire part.

Bonne journée.

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Je l’ai fait manger = j’ai fait manger le malade
Je lui ai fait manger une pomme = j’ai fait manger une pomme au/par le malade.

Je l‘ai fait étudier = j’ai fait étudier le garçon toute la nuit.
Je lui  ai fait étudier le dossier = j’ai fait étudier le dossier à/par mon supérieur

Fais-le venir me chercher = je demande qu’on fasse venir Pierre me chercher (la phrase est assez peu naturelle)
Remarque : le verbe « venir » ne peut avoir de COD

Je l’ai fait frapper = j’ai fait frapper l’insolent
Je lui ai fait frapper les trois coups = j’ai fait frapper les trois coups à/par Pierre

Il y a un COD et le sujet de l’infinitif est introduit par une préposition ou le pronom est à la forme indirecte (lui, leur…)
Il n’y a pas de COD, le sujet de l’infinitif se construit directement ou le pronom est à la forme directe (le, la les…)
J’ai souligné les COD, mis en gras les sujets de l’infinitif.

Tara Grand maître Répondu le 3 octobre 2019

Je me permets de corriger deux petites erreurs dans votre question, cela pourra vous être utile :

« Vous demander de m’éclaircir un doute » est un peu du charabia.
« Éclaircir » signifie bien rendre plus clair, mais seulement quand on parle d’une couleur.
On dira plutôt « vous demander de m’éclairer (de vos lumières)« ,  tournure qui appartient au langage soutenu.
On pourra dire « Ôte-moi d’un doute » (le Cid de Corneille), dans un langage littéraire désuet.
Plus simplement, « Vous demander de me délivrer d’un doute / m’éclairer car j’ai un doute« .

« De vrai difficultés  » : « Difficulté » est du genre féminin,  et ici « de » signifie « des« , ce qui nous indique qu’il s’agit d’un pluriel.
Vous devez donc accorder votre adjectif au féminin pluriel : De vraies difficultés.

CATHY LÉVY Grand maître Répondu le 4 octobre 2019
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.