Pronom

Bonjour

M’, t’, l’, s’   sont des pronoms il me semble ?

La société s’est fait connaître grâce à une vidéo
postée sur internet.
Pourquoi pas s’est faite (  S’ mis pour la société , une société ) ?
Cordialement.

Estudiantin Maître Demandé le 26 juin 2016 dans Accords
7 réponse(s)
 

Bonjour,

C’est une règle absolue.

Le participe passé du verbe faire ( fait ) est invariable lorsqu’il est directement suivi d’un infinitif.

Elle s’est fait faire une robe de soirée par un grand couturier.
Ils se sont fait prendre la main dans le sac. 

Entraînez-vous:
http://www.projet-voltaire.fr/blog/regle-orthographe/%C2%AB-elle-s%E2%80%99est-faite-faire-%C2%BB-ou-%C2%AB-elle-s%E2%80%99est-fait-faire-%C2%BB

Remarques

1 ─ Le participe passé du verbe faire, suivi d’un infinitif est toujours invariable. C’est aussi le cas quand il s’agit du verbe pronominal  «se faire»

Ne croyez-vous pas qu’elle se soit fait aider ?

2 ─ Ce participe passé est aussi invariable dans certaines expressions figées:
Elle s’est fait fort de,  ─ Ils se sont fait fort de.
Elle s’est fait jour.
Elles se sont fait un devoir , un plaisir…

Dans l’expression « se faire l’écho » le participe passé est variable.

Les Goncourt se sont faits l’écho de certaines de ses confidences à ce sujet.

Note

La 15e édition du Bon Usage (§951) évoque le cas du participe passé de faire (fait) suivi d’un infinitif :

« Le participe fait suivi immédiatement d’un infinitif est invariable, parce qu’il fait corps avec l’infinitif et constitue avec lui une périphrase factitive * :

Je les ai fait combattre, et voilà qu’ils sont morts ! (Hugo, Hernani, III, 4.) —
La secrétaire que j’ai fait entrer dans cette société, que j’ai fait engager.
Les fruits que j’ai fait macérer dans l’alcool.
 
La maison qu’il avait fait construire.

*Périphrase factitive : périphrase dans laquelle le sujet du verbe fait faire l’action exprimée par le verbe, ce qui est le cas de faire suivi d’un infinitif, y compris lui-même (faire faire quelque chose)

 

czardas Grand maître Répondu le 26 juin 2016

Merci czardas , je viens de m’abonner , hou là là que le français est difficile.
Vous czardas quelle classe ! Bravo .

le 26 juin 2016.

Bonjour.
Sans vouloir répondre à la place de czardas, je me permets ce commentaire.
Czardas a bien précisé qu’il s’agissait du participe passé « fait » suivi d’un infinitif.
Envirude rappelle la règle générale de l’accord d’un participe passé suivi d’un infinitif.
Dans l’exemple donné par estudiant35 : « s' » est effectivement le COD de l’infinitif et, comme le rappelle Evinrude, « fait » ne peut pas s’accorder avec « s' » mis pour « la société ».
Mais dans l’exemple suivant « elle s’est fait vomir » (excusez-moi !), c’est bien « s' » mis pour « elle » qui fait l’action de vomir, mais il n’y a  pas d’accord, en raison de l’invariabilité de « fait » suivi d’un infinitif, rappelée par czardas.
En réalité, la règle du participe passé suivi d’un infinitif, stipule que le participe passé s’accorde avec le COD si celui-ci est placé avant le participe passé et fait l’action de l’infinitif. Mais dans l’expression « fait +infinitif », il n’y a jamais de COD à « fait » mais uniquement un COD à l’infinitif ! « faire + infinitif » est une sorte de locution verbale qui n’admet pas de COD à « fait », donc pas d’accord.
Cordialement.

PhL Grand maître Répondu le 26 juin 2016

Bonjour,

Ne confondez pas les deux règles.

Dans ce cas il s’agit de l’accord du participe passé des verbes pronominaux suivis d’un infinitif.

1─ Le participe passé reste invariable si le sujet du verbe n »accomplit pas l’action exprimée par l’infinitif.

Elle s’est senti piquer par un moustique.

2─ Le participe passé s’accorde avec le sujet si le sujet du verbe accomplit l’action exprimée par l’infinitif.

Elle s’est sentie revivre après cette cure à Vichy.

czardas Grand maître Répondu le 26 juin 2016

Bonjour,
Oui, czardas, la règle est absolue pour « se faire ». Et c’est ce qu’il faut retenir.

Mais ne pensez-vous pas qu’il s’agit tout simplement de la règle de base de l’accord du participe passé suivi d’un infinitif, qui veut que l’on n’accorde pas le participe si le COD placé avant lui ne fait pas l’action de l’infinitif ? Ici, la société a fait connaître elle-même (s’), mais ce n’est pas elle qui « connaît » => pas d’accord. Et comme la tournure « se faire » est forcément « passive » (pour simplifier), il ne peut donc pas y avoir d’accord. Me trompé-je ?

Evinrude Grand maître Répondu le 26 juin 2016

Merci  de ces précisions PhL Votre exemple est le bienvenu pour remettre chaque règle à sa place.

Evinrude Grand maître Répondu le 26 juin 2016

Rebonsoir,

Un aparté probablement pas à sa place, mais quelqu’un sait-il pourquoi les réponses n’apparaissent pas dans l’ordre chronologique ? N’est-ce que dans mon navigateur  ou est-ce une bizarrerie répertoriée ?

Evinrude Grand maître Répondu le 26 juin 2016

C’est très simple.
Sous l’énoncé de la question il y a un bandeau.
À gauche le nombres de réponses , à droite deux indications: par vote ─ plus ancien.
Si vous voulez que les réponses apparaissent dans l’ordre chronologique il faut cliquer sur « plus ancien »

le 27 juin 2016.

Bon sang, mais c’est… bien sûr ! Merci, Czardas.

Evinrude Grand maître Répondu le 27 juin 2016
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.