Prévoir : indicatif ou subjonctif ?

Bonjour,

Je n’arrive pas à me décider quant à l’utilisation de l’un ou de l’autre mode : indicatif ou subjonctif après le verbe « prévoir » ?

Cette loi prévoit que dix séances sont dispensées dans les écoles, les collèges, les lycées.
Cette loi prévoit que dix séances soient dispensées dans les écoles, les collèges, les lycées.

Dans le premier cas je sourcille, mais il ne reste aucun doute sur la mise en pratique non facultative. Le second laisse davantage place à l’interprétation.

Qu’en pensez-vous ?
Je vous remercie par avance.

AG Maître Demandé le 13 octobre 2020 dans Conjugaison
2 réponse(s)
 

Tara,
Merci beaucoup pour votre avis, et pour vos exemples toujours parlants.

AG Maître Répondu le 14 octobre 2020

Vous avez raison AG, on peut utiliser l’indicatif.
Mais à cause du sens du verbe « prévoir », c’est le futur qui s’impose :
Cette loi prévoit que dix séances seront dispensées dans les écoles, les collèges, les lycées.
On peut aussi utiliser le subjonctif
Cette loi prévoit que dix séances soient dispensées dans les écoles, les collèges, les lycées.

Et la différence de sens est bien celle que vous dite. Le contexte sera alors différent.

Voyez cet exemple.
Je prévois qu’il pleuvra : c’est une prédiction d’un fait certain. Les nuages sont très bas et lourds de pluie.
Je prévois qu’il pleuve  et je prends mon parapluie (: le fait est éventuel). Je prévois aussi qu’il fasse froid, on e sait jamais.

Tara Grand maître Répondu le 13 octobre 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.