Prévenir que + subjonctif ou + indicatif

Bonjour,
J’ai toujours employé le verbe « prévenir » suivi de l’indicatif, lorsqu’il est accompagné du pronom « que ». Or, j’ai lu dans un ouvrage : « Prévenez mon médecin qu’il ait à me soigner » et je lis dans le CNRTL : « Villefort envoya prévenir Valentine qu’elle eût à descendre au salon dans une demi-heure (Dumas père, Monte-Cristo, t.2, 1846, p.216) » Il me semble que les deux formes verbales sont au subjonctif : est-ce normal ?

Hypokhagneux33 Débutant Demandé le 21 janvier 2021 dans Conjugaison
2 réponse(s)
 
 
Cécile Aub ry, Mes sorciers, 1974  : De sorte que le cousin Yannick venait d’être prévenu qu’il ait à remonter au Nord où il courait le risque de rencontrer les glaces flottantes…

Louis Pergaud, La Guerre des boutons, 2015 :Sa mère, en partant, l’avait sévèrement prévenu qu’il eût à prendre un soin spécial de ses habits…

 

 

Prince Grand maître Répondu le 21 janvier 2021

Vous avez raison, Hypokhagneux, généralement, c’est bien l’indicatif qui suit « prévenir que ». La majorité des exemples du TLF le montrent :
[elle]me charge de vous faire part du choix qu’elle a fait de vous, et de vous prévenir qu‘il se passera quelque chose d’intéressant avant peu…
Je vous préviens que mon grand-père fait mieux encore; il dit Buonaparté
Je vous préviens que je suis très-méchante; une fois maîtresse ici, (…), j’y reste et ne cède point ma place
Ce ne sont pas ces gens-là qui iront chez le commissaire de police pour le prévenir qu‘un meurtre a été commis

L’emploi du subjonctif après « prévenir que » donne à la subordonnée une valeur injonctive et cet emploi est de la langue soutenue  :
Prévenez mon médecin qu’il ait à me soigner  :  discours direct  > »que mon médecin me soigne »
Villefort envoya prévenir Valentine qu’elle eût à descendre au salon dans une demi-heure : discours direct  > « que Valentine descende »

Tara Grand maître Répondu le 22 janvier 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.