Prenez et buvez-en tous, car ceci est la coupe de mon sang… ou prenez et buvez-en tous parce que ceci est la coupe de mon sang… ?

Bonjour,

Après avoir lu un commentaire sur l’emploi de car (conjonction de coordination) et de parce  que (locution conjonctive de subordination), je me demande si c’est << car >> qu’il fallait dans la phrase : << … prenez et buvez-en tous, car ceci est la coupe de mon sang… >>.

pareto Amateur éclairé Demandé le 13 juillet 2015 dans Question de langue

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 

Vous avez entièrement raison (il faut car) mais la nuance est subtile et le langage courant n’y prête pas attention.

« Car » est la justification et « parce que  » exprime réellement la cause (un fait générateur qui se produit avant la conséquence). Dans cette phrase, la proposition « ceci est la coupe de mon sang » est un énoncé qui n’est pas la cause de la première proposition « buvez etc.. »

Grammaticalement, « car » coordonne deux propositions et « parce que » crée un lien de subordination.
Je vous donne un lien qui explique cela très bien.
http://correspo.ccdmd.qc.ca/Corr10-4/Car.html

Vous avez bien fait de poser cette question !

joelle Grand maître Répondu le 13 juillet 2015

merci Joelle, merci pour le lien ; à tête reposée j’essaierai de le décortiquer et de mieux le comprendre. Cela dit, si j’ai posé la question c’est parce que je pensais effectivement que la proposition  « ceci est la coupe de mon sang » était la cause  de « buvez ». Autrement dit , c’est la nature  du  contenu de la coupe qui amène à boire (je me trompe certainement).
voici le commentaire, sur www.parmotsetparvaux, qui me fait désormais perdre toute sérénité devant « car  » et « parce que  » :«On a trop longtemps laissé croire que ces deux-là étaient synonymes et interchangeables ; que les différenciait seulement leur nature grammaticale (conjonction de coordination pour car, locution conjonctive de subordination pour parce que). C’est loin d’être toujours le cas. Qui ne verrait que, dans la phrase « Elle est guérie, car je l’ai croisée hier au supermarché »parce que ne saurait se substituer à car  qu’au mépris du bon sens ? La rencontre au supermarché ne constitue en rien la cause de la guérison, tout au plus une explication, une justification de l’affirmation qui précède. C’est ainsi que l’on distinguera « Le chat miaule parce qu’il a faim » (la faim est bien la cause des miaulements) d’avec « Le chat a faim car il miaule » (loin d’en être ici la raison, les miaulements seraient plutôt une conséquence de la faim !)… »

pareto Amateur éclairé Répondu le 13 juillet 2015

« Elle est guérie, car je l’ai croisée hier au supermarché » ==>car est ici correct car on évoque une justification dans une énonciation indépendante (d’où la coordination); en effet « l’avoir croisée au supermarché » ne peut être la cause  de sa guérison. C’est donc une justification…

Le chat miaule parce qu’il a faim » (la faim est bien la cause des miaulements)

le 13 juillet 2015.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.