Préfixe co

Bonjour,

Il me semblait que la règle était simple : les mots formés à partir du préfixe « co- » s’écrivent en un seul mot (coauteur, copilote, covoiturage…) sauf si le mot qui suit est un nom composé (co-porte-parole) ou commence par un i, auquel cas on utilise le tréma pour que la prononciation soit correcte (coïnculpé, coïncidence…). Pourtant ma cheffe me refuse le mot « coïnfection » et veut que je l’écrive « co-infection ».

Qu’en pensez-vous ?

anne35at Membre actif Demandé le 5 janvier 2021 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

11 réponse(s)
 

Cathy Lévy,

Mais je suis pas en désaccord avec vous ! J’ai indiqué que « coïnfection » n’était pas dans les dictionnaires ! Toutefois, j’ai ajouté qu’il n’était pas absent de l’usage – ce que nous avons montré Ann et moi. Puis j’ai conseillé à Ann de se ranger à la manière de voir de sa cheffe, tout en lui faisant observer que « coïnfection » n’est pas absent de l’usage. 

Toutefois, il y a les ouvrages dictionnairiques – qui divergent entre eux parfois, d’ailleurs ! – et l’usage. A cet égard, je considère que vous sous-estimez la valeur des auteurs figurant sur Books Ngram Viewer : ce sont des personnes (auteurs ou écrivains) qui ont écrit un ou plusieurs ouvrages soumis, de plus,  à la vigilance des correcteurs et réviseurs ! Il ne s’agit pas de gens qui écrivent sur Facebook !

 

Prince Grand maître Répondu le 5 janvier 2021

Je trouve que vous généralisez un peu vite, en sous-estimant vous-même « les gens qui écrivent sur FaceBook » comme vous dites. À noter que je n’en fais pas partie 🙂

le 10 janvier 2021.

Coïnfection se lit co -ine- fection.
Coinfection se lit coin – fection.
C’est pour cela qu’on vous demande d’écrire : co-infection.

Tara Grand maître Répondu le 5 janvier 2021

Coïncidence ne se prononce pas « co-ine-cidence », me semble-t-il

le 5 janvier 2021.

Juste Cathy !

le 5 janvier 2021.

J’allais faire la même remarque, mais comme je suis nul en phonologie, je me suis abstenu.

le 6 janvier 2021.

« Coïnfection   » est un mot qui n’existe pas !
C’est la seule raison pour laquelle votre supérieure ne l’accepte pas. La seule orthographe reconnue est bien « co-infection ».

CATHY LÉVY Grand maître Répondu le 5 janvier 2021

Si l’on regarde d’autres sites, aussi sérieux (enfin, je pense), par exemple  https://www.lefigaro.fr/langue-francaise/expressions-francaises/si-vous-connaissez-la-regle-du-trait-d-union-vous-etes-un-expert-de-la-langue-francaise-20190628 ,  on retrouve la règle que j’ai énoncée, qui ne souffre visiblement d’aucune exception. Pour faire suite à la remarque de Cathy Lévy, les mots créés avec des préfixes n’apparaissent pas tous dans les dictionnaires…

anne35at Membre actif Répondu le 5 janvier 2021

Anne,

On dit qui ne souffrent aucune exception.  🙂

le 5 janvier 2021.

Anne,
Prince,

On peut trouver tout ce qu’on veut et son contraire sur internet, je ne vous apprends rien.
Les rédacteurs de ces articles, et les auteurs en général, ne sont pas infaillibles,  loin de là, vous le savez aussi.
En tout cas, ils ne peuvent pas, à mon sens, être donnés comme référents en matière de langue française.
Nombreux sont, d’ailleurs, ceux qui « s’arrangent » avec la langue selon des  règles maison », en prétendant qu’il s’agit de littérature, de figure de style, de poésie, enfin tout ce qui échappe au commun des mortels. Et ça, à toutes les époques, depuis que l’homme écrit.
Ce « coïnfection   » me semble avoir été créé « à l’oreille », comme on dit en musique. Employer un néologisme ne le fait pas entrer pour autant dans le langage académique.
Aussi, je continue à me fier au référents les plus crédibles et compétents dans ce domaine.

CATHY LÉVY Grand maître Répondu le 5 janvier 2021

Prince,

Je souhaite vous préciser que je ne suis pas l’auteur du vote négatif qui vous a été attribué, et même je ne le comprends pas, car j’ai justement trouvé votre réponse intéressante.
Je ne suis pas non plus en désaccord avec vous, vous m’avez mal comprise, je voulais juste exprimer mon point de vue, puisque j’ai été mise en cause nommément par Anne.
Nous sommes ici pour donner certaines réponses aux questions qui sont posées, de façon simple et concise si possible.  Et par oui ou par non si possible.
Oui, bien sûr, on peut toujours trouver des exceptions, mais qui viennent confirmer la règle, ne l’oublions pas.
Je ne sous-estime personne, loin de moi cette intention, j’ai appris l’humilité vous savez.
Mais je constate que même les grands intellectuels français _ et ça ne date pas d’hier ! _ font des pataquès, des fautes d’orthographe et des erreurs de langage au quotidien. Et depuis qu’il n’y a plus de correcteurs dans les rédactions et les éditions, c’est encore plus visible.
Les académiciens eux-mêmes peuvent faire des erreurs, et diverger sur de nombreux points, très régulièrement.

CATHY LÉVY Grand maître Répondu le 6 janvier 2021

Prince,

Ce qui m’a toujours amusée chez vous, c’est que vous prenez toute réponse qui ne va pas dans le sens des vôtres comme une agression dirigée contre vous.
Et dans ces cas-là,  vous oubliez que nous savons lire couramment, et vous vous sentez obligé de répéter ce que vous avez déjà dit, et bien souvent plusieurs fois.
Un conseil : détendez-vous. Ce n’est pas une guerre, inutile d’insuffler un air de discorde quand il n’y a pas lieu.
Mes bien cordiales salutations,
Cathy

CATHY LÉVY Grand maître Répondu le 10 janvier 2021

Cathy,

Je ne me sens pas du tout agressé par vous. Au contraire, vous m’êtes plutôt sympathique. 

Par contre, à moment donné, il est vrai que je me suis senti agressé par deux intervenants (injures et même graves insultes notamment). Cela, je ne l’ai pas imaginé. En effet, ils ont été bannis en partie à cause de ce comportement-là.

Enfin, sachez que lorsque j’insiste, c’est après avoir obtenu confirmation de plusieurs dictionnaires et/ou grammaires, voire de  l’Académie française.

J’apprécie vos réponses en général et toujours la qualité et la précision de votre français.

Cordiales salutations.

Joël

 

 

 

Prince Grand maître Répondu le 10 janvier 2021

Oui, Anne, et pas seulement Le Monde !  J’ai trouvé cette graphie quatre fois sur Internet en effectuant une petite recherche.
Toutefois, je ne l’ai trouvée dans aucun des dictionnaires que j’ai consultés, et les auteurs l’utilisent très rarement. 

Prince Grand maître Répondu le 5 janvier 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.