« À toutes fins utiles » : pourquoi un pluriel ?

À toutes fins utiles et pas (à toute fin utile )

Estudiantin Maître Demandé le 19 avril 2016 dans Accords

J’ai modifié le titre pour le cas où une troisième personne posait la question.

le 30 juillet 2016.

Oui Evinrude , tu as raison ! C ‘est plus simple à trouver !

le 31 juillet 2016.

« Avé  » l’accent sur le A, ce sera encore mieux, comme les cerises sur les gâteaux…

le 31 juillet 2016.

Bien vu chambaron! La cause était qu’à l’époque je ne connaissais pas le
ALT 183( À)

le 31 juillet 2016.

Merci Chambaron  😉

le 1 août 2016.

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Dans cette expression – que l’on peut considérer comme figée – le mot « fin » a un sens légèrement différent de celui , habituel, de limite d’une durée.

Il signifie ici le « but qui constitue le terme de quelque chose ».  On retrouve ce sens dans « en venir à ses fins » ou « la fin justifie les moyens. » Autrement dit, on ne sait pas avec précision à quoi cela peut servir, mais cela peut servir…  La tournure s’emploie essentiellement au pluriel, mais on peut rencontrer « à toute fin » dans la littérature..

Chambaron Grand maître Répondu le 19 avril 2016

Bonjour,

L’écrit suit l’oral puisque l’on dit : «  à toutes fins (z)utiles», ou peut-être l’inverse ?

Lisez la suite.
http://parler-francais.eklablog.com/le-mot-de-la-fin-a108033434

czardas Grand maître Répondu le 19 avril 2016

C’est l’action qui peut être utile, non les fins.
http://parler-francais.eklablog.com/le-mot-de-la-fin-a108033434

jp82 Débutant Répondu le 18 février 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.