Pour les champions : accord du verbe participe passé de être après l’auxilaire avoir

Question aussi simple que jamais traitée : pourquoi  n’accorde-t-on pas le participe passé du verbe être avec le C.O.D. antéposé après l’auxiliaire avoir ?
On devrait écrire « la femme qu’elle a étée » comme on écrit « la récompense qu’elle a eue ». Qui saura m’en dire la raison ?

Chambaron Grand maître Demandé le 29 juillet 2022 dans Conjugaison

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Le verbe être n’a pas de COD mais un attribut, et la règle de l’accord ne concerne que les COD.

Benezet Grand maître Répondu le 29 juillet 2022

Un bon point pour vous… et un mauvais pour moi de ne pas  y avoir pensé ! 
Finalement, être  reste le seul verbe de la langue française à ne pas pas avoir de participe passé féminin ou pluriel…

le 29 juillet 2022.

Je ne crois pas.
Il existe des verbes qui ne peuvent avoir de COD.
Le verbe « neiger » par exemple.
*elles sont neigées est impossible.
Restriction : sauf métaphore. Mais rarissime avec ce verbe.
D’autre verbes « météo » : venter.
Et puis « frissonner » …

Tara Grand maître Répondu le 29 juillet 2022

Que le verbe être n’admette pas de COD (mais un attribut), c’est sûr et cela rend la question un peu spécieuse. Pardon Chambaron ! 
Toutefois, on pourrait peut-être se demander pourquoi être se conjugue aux temps composés avec l’auxiliaire avoir (comme en anglais et contrairement à l’allemand). De ce fait, on ne peut pas accorder avec le sujet « elle est étée ».

joelle Grand maître Répondu le 29 juillet 2022

Oui. Bonne question. Que je me suis parfois posée.

le 29 juillet 2022.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.