Poser une question et mettre « t-il » ou « t-elle »

Répondu

Bonjour,
j’ai une interrogation.
J’ai une phrase déclarative: « Pierre mange des fraises. »
Je souhaite la mettre sous une forme interrogative: « Pourquoi Pierre mange des fraises? » est-ce que cette forme est incorrecte et, dans ce cas, dois-je mettre: « Pourquoi Pierre mange-t-il des fraises? »
Merci pour votre aide.

Moi Débutant Demandé le 20 avril 2016 dans Question de langue
Ajouter un commentaire
4 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Votre question relève finalement plus de la linguistique que de la correction de la langue courante ou même littéraire. Mais elle est d’autant plus fondée que cette tournure – sans répétition du sujet – progresse rapidement, notamment à l’oral et dans les médias. J’ai récemment écrit à France Info pour le leur signaler : les journalistes de cette chaîne de référence commettent régulièrement ce solécisme.

Je ne suis pas linguiste de formation, mais je me hasarderais à la vision suivante : dans le français élaboré par quatre siècles de grammairiens, de lexicographes ou de prosateurs, le souci d’ennoblir l’écrit par rapport à l’oral a été une constante. Aux limites de l’absurde, notre langue a privilégié une orthographe « étymologique » contre les graphies « phonétiques » estimées populaires. La fameuse « guerre du nénufar » des rectifications de 1990 en est un bon exemple…

Écrire « Pourquoi Pierre mange-t-il des fraises ? » plutôt que « Pourquoi Pierre mange des fraises ? » traduit bien cette intention : le point d’interrogation seul ne suffit pas à marquer l’interrogation. La phrase ressemble trop à la version affirmative car le mot pourquoi est ambivalent : il interroge, mais explique aussi. « Pourquoi Pierre mange des fraises » annonce une analyse, pas une question.

Dans les tournures quotidiennes, la même opposition subsiste : « Iras-tu ? » défie « Tu iras ? ».  Cela passe à l’oral (accent montant), mais pas à l’écrit, sans intonation. Nos ancêtres ont donc adopté des constructions surprenantes, baroques, pour satisfaire à cet impératif supérieur à leurs yeux. On ne trouve, par exemple, pas l’équivalent en anglais (Why does Peter eat strawberries? ) ou en allemand (Warum iβt Peter Erdbeeren ?  )

Chambaron Grand maître Répondu le 21 avril 2016
Ajouter un commentaire

Bonjour,

Comment construit-on l’interrogation totale par inversion du sujet ?

Ma grand-mère prend des médicaments.
Ta grand-mère prend-elle des médicaments ?

Il s’agit d’une inversion simple ; le sujet qui est un pronom personnel est alors simplement postposé.

Attention !

Cette inversion entraîne l’insertion d’un -t- euphonique entre le verbe qui se termine par -e ou -a et les pronoms de la troisième personne du singulier : il ; elle ;  on

Il chante faux
Chante-t-il faux ?

Elle mange des cerises
Mange-t-elle des cerises ?

On va au restaurant ce soir.
Va-t-on au restaurant ce soir ?

Ainsi vous écrirez :

Quelle heure est-il ?
Quel âge a-t-il ?

Quand part-il ?
Quand arrive-t-il ?

Écrivez donc : Pourquoi Pierre mange-t-il des fraises ?

czardas Grand maître Répondu le 20 avril 2016
Ajouter un commentaire

Merci pour la réponse.
Toutefois, même si j’ai bien compris l’histoire du -t- euphonique je ne comprends toujours pas pourquoi il est nécessaire de mettre en place une interrogation complexe avec une inversion complexe qui justement entraine la répétition de la personne « Pierre » avec le « il » alors que la réponse à la question ne sera ni « oui » ni « non ».
N’était-il pas possible de rédiger la phrase avec une interrogation partielle qui laisserait place à la première solution à savoir « Pourquoi Pierre mange des fraises? »
J’ai lu l’article: http://www.etudes-litteraires.com/interrogation.php en complément de votre réponse et j’avoue que je ne comprends toujours pas pourquoi la première solution ne fonctionnerait pas.

Moi Débutant Répondu le 20 avril 2016

Tout simplement parce que la syntaxe du type interrogatif  suit le schéma :

Mot interrogatif +( sujet) + inversion du sujet et du verbe + pronom de reprise +complément(s) + ?

Si le sujet est un nom, il est placé devant le verbe. On ajoute alors le pronom personnel correspondant après le verbe.

Exemples :
Pourquoi va-t-elle seule au cinéma ?
→ Pourquoi Juliette va-t-elle seule au cinéma ?
Où sont-ils allés ?
→ Où les enfants sont-ils allés ?
le 21 avril 2016.
Ajouter un commentaire

Merci à tous les deux pour vos réponses qui clarifient bien mon interrogation.

Moi Débutant Répondu le 21 avril 2016
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.