Porter ou apporter

Répondu

Bonsoir,
Dois-je employer le verbe « porter » ou « apporter » dans la phrase suivante:  » je dois porter mes analyses médicales à mon médecin pour qu’il me dise ce qu’il en est ». J’ai instinctivement employer le verbe « porter »? pourriez vous me dire s’il est approprié? Et si ce n’est pas le cas, pourquoi?
Merci bien.

Lyn Membre actif Demandé le 19 janvier 2021 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Apporter, emporter et porter
– Le verbe apporter met l’accent sur le point d’arrivée, sur l’aboutissement, sur le rapprochement. Cette idée de « direction vers » est exprimée par le préfixe a-.
– le verbe emporter met l’accent sur le point de départ, sur le lieu que l’on quitte, sur l’éloignement, cette idée étant rendue par le préfixe em-

Porter
II. − [Le procès implique, par lui-même, un déplacement d’un point à un autre de l’espace […]

A. − [Avec déplacement dans l’espace]

1. [L’entité désignée par le sujet est l’agent du procès en même temps que le support plus ou moins volontaire de l’entité désignée par le  COD […]

[…]
b) Quelqu’un porte quelque chose/quelqu’un à quelqu’un (+ complément de lieu).[Le sujet désigne une personne (ou un animal ou un inanimé doué de mobilité et plus ou moins personnifié); le terme du déplacement est une personne destinataire (à quelqu’un); sans expression du point de départ, mais parfois avec expression d’un lieu de destination; le COD. désigne un inanimé concret extérieur à la personne désignée par le sujet ou conçu comme tel, un animal ou un enfant]
Se déplacer pour transmettre à quelqu’un. Porter un chat, un enfant, un livre à quelqu’un. Elle dut aller à Montauban porter un état civil à un déserteur allemand (Vailland) […]


On voit que apporter et porter à peuvent être utilisés dans le même contexte. Il y a une nuance de sens laissée à l’appréciation de l’énonciateur. Il s’agit de mettre l’accent sur le point d’arrivée (apporter) ou sur le fait d’être le support (porter).

Je dois porter mes analyses médicales à mon médecin pour qu’il me dise ce qu’il en est.
Je dois apporter mes analyses médicales à mon médecin pour qu’il me dise ce qu’il en est.
Les deux formulations sont correctes.

Tara Grand maître Répondu le 20 janvier 2021

Merci pour vos retours 😊 vos explications m’ont beaucoup aidée pour y voir plus clair.
Bonne soirée.

Lyn Membre actif Répondu le 20 janvier 2021

Bonsoir Lyn.

Apporter est tout à fait indiqué ici.
En effet, le sens premier de apporter est, selon le Dictionnaire de l’Académie française :
« Porter quelque chose à une personne là où elle se trouve. Pouvez-vous m’apporter mes lunettes ? On m’a apporté ce matin de beaux fruits du jardin. Le facteur vous a apporté un paquet. »

Alors que le sens premier  de porter est :
  » Avoir avec soi ou sur soi, de manière temporaire ou permanente.

1.  Être chargé du poids d’un objet ou d’une personne ; soutenir, supporter un fardeau. Porter du bois. Aider quelqu’un à porter sa valise. »

Bien sûr, un des multiples sens de porter se rapproche du sens de apporter :
Amener*, mettre en un endroit déterminé, dans une situation, dans un état donnés.

1.  Déplacer, transporter d’un lieu à un autre. Porter une lettre à la poste. Porter son verre à ses lèvres. Faire porter un message. Porter un blessé jusqu’à l’ambulance. Se laisser porter par le courant. »
* S’utilise pour les animés.

Mais on observe que, même en ce sens, porter serait moins approprié que apporter dans votre phrase.

Conclusion :

 J’écrirais : Je dois apporter mes analyses médicales à mon médecin pour qu’il me dise ce qu’il en est.

Bonne nuit !  🙂

Prince Grand maître Répondu le 19 janvier 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.