Porter atteinte(s)

Bonjour,

Je suis tombé sur la phrase suivante ce matin :

Agissements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail du salarié, susceptibles de porter atteintes aux droits et à la dignité de la personne… »

C’est la première fois que je vois l’expression « porter atteinte » accordée. Est-ce correct d’ajouter un « s » à atteinte ?

Merci d’avance,
Philippe

Phil94 Maître Demandé le 4 décembre 2020 dans Accords
3 réponse(s)
 

Bonjour Phil 94,

Sur le site du CNRTL, à l’entrée « atteinte »

B.2 « Au fig., souvent au plur. [Ordin. avec un compl. prép. à, indiquant l’obj. de l’atteinte] Le préjudice est d’ordre moral, psychol. Porter, donner atteinte à; atteintes aux libertés républicaines; recevoir de rudes atteintes. Synon. outrage, choc :


« Il se disait bourgeois, fils de bourgeois, incapable de porter atteinte aux principes égalitaires de la société moderne. » Zola, Son Excellence E. Rougon,1876, p. 283.

Bizarre. L’entrée indique  » souvent au pluriel », mais l’expression « porter atteinte à » semble être utilisé au singulier. Ce pluriel est il fautif ? je ne pense pas. Mais tellement inusité…

Marcel Maître Répondu le 4 décembre 2020

Porter atteinte est une locution verbale qui signifie à peu près « attenter ». En tant que locution verbale le nom reste toujours au singulier.

Tara Grand maître Répondu le 4 décembre 2020

Bonjour,

Il n’y a rien de bizarre : des trois emplois que le TLFi donne de atteinte, un seul concerne porter atteinte ; atteintes aux libertés républicaines n’est pas relatif à porter. Voyez à cet égard la présence du point-virgule  après Porterdonner, atteinte à (comme il y en a un après  républicaines). Surabondamment, souvent ne signifie pas « toujours ».

Le TLFI :
« Au fig., souvent au plur. [Ordin. avec un compl. prép. à, indiquant l’obj. de l’atteinte] Le préjudice est d’ordre moral, psychol. Porter, donner atteinte à ; atteintes aux libertés républicaines ;  recevoir de rudes atteintesSynon. outrage, choc :

8. Il se disait bourgeois, fils de bourgeois, incapable de porter atteinte aux principes égalitaires de la société moderne.
ZOLA, Son Excellence E. Rougon, 1876, p. 283.

 Spéc., DR. PÉNAL. Porter atteinte au crédit de l’ÉtatProvoquer en usant de moyens frauduleux les retraits de fonds des caisses publiques ou tenter d’opérer la vente de titres publics, la baisse des devises nationales. »

On écrit normalement porter atteinte à  dans le sens de « nuire à ».
.
Le Dict. de l’Ac. fr. :
« Expr.
Porter atteinte à, nuire à, faire du tort à. Ces rumeurs ont porté atteinte à l’autorité du gouvernement. Cette mesure de police porte atteinte aux libertés civiles. 2. Au pluriel. Dommages ; effets nuisibles. Les fruits ont souffert des premières atteintes du froid. Nos vignobles se ressentent encore des atteintes de la sècheresse. Les atteintes de l’âge. Sa réputation a déjà reçu les atteintes de la calomnie. »
Comme vous le constatez, on peut avoir le pluriel, bien évidemment, mais plus avec porter .

Le Grand Robert va dans le même sens : porter atteinte à (avec de nombreux ex. de atteinte au singulier).

3°  Cela dit, …une dégradation des conditions de travail du salarié, susceptibles de porter atteintes aux droits et à la dignité de la personne ne me choquerait  pas outre mesure dans le sens que la Compagnie donne à porter atteinte à : susceptibles de porter  des atteintes aux droits… donc dans le sens de « susceptibles de nuire aux droits »…

Ma conclusion : Compte tenu de la position des trois plus grands dictionnaires actuels et du fait que l’usage fait sortir très rarement de son figement la locution porter atteinte à,  j’écrirais porter atteinte aux droits et à la dignité de la personne. 

Prince Grand maître Répondu le 4 décembre 2020

Il est vrai qu’on peut défiger la locution avec un pluriel dans certains cas, quand on veut spécifier que les dommages sont divers par exemple.

le 4 décembre 2020.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.