ponctuation

Quelles sont les règles de ponctuation concernant les tirets : met-on une majuscule et un point  ?

inerac Amateur éclairé Demandé le 12 juillet 2015 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

5 réponse(s)
 

– Dans un dialogue, le tiret indique le changement d’interlocuteur.
– Bonjour ! Comment allez-vous ce matin ?
– Très bien, merci. Et vous ?
– Un peu fatigué aujourd’hui.

– Encadrant une phrase ou un segment de phrase, les tirets jouent le même rôle que les parenthèses.
Les Vikings – de hardis navigateurs – ont vraisemblablement découvert l’Amérique bien avant Christophe Colomb.

La phrase encadrée par deux tirets conserve sa ponctuation propre. Si à l’endroit où se placent les tirets d’incise, la phrase demande un signe de ponctuation, ce signe se mettra après le second tiret. En revanche, si le second tiret se situe en fin de phrase, celui-ci disparaît.

Exemples :
Si vous aimez le chocolat (et qui ne l’aime pas ?), ne manquez pas de visiter la fabrique non loin d’ici.
Si vous aimez le chocolat – et qui ne l’aime pas ? -, ne manquez pas de visiter la fabrique non loin d’ici.

Nous sommes venus l’an passé (la maison n’était pas encore construite).
Nous sommes venus l’an passé – la maison n’était pas encore construite.

Dans une liste, ils servent à l’énumération des termes.
Pour la rentrée scolaire, acheter :
– deux cahiers à spirales, gros carreaux ;
– des crayons à mine ;
– des stylos de couleurs ;
– une gomme ;
– une règle.

joelle Grand maître Répondu le 12 juillet 2015

Ici c’est donc faux ?

Mais si l’épaisseur restante est faible (c’est notre cas) plusieurs raisons vont nous pousser à préférer un comblement :

  • Les zones creuses seraient des zones faibles, plus sensibles aux changements climatiques et plus propices à des ruptures en cas de problème.
  • La réactivité dans ces parties serait différente du reste du panneau, en raison de la différence de quantité de matière.
  • Ces deux paramètres impliquent une évolution ou une réaction différente du matériau, voir une sorte de contrainte. Le bois dans la zone la moins épaisse risque donc de réagir autrement  que le bois autour. Dans certains cas on peut alors observer un « bombement » à la face, ou des réseaux de craquelures différents, associés à cette zone particulière.

 

inerac Amateur éclairé Répondu le 12 juillet 2015

J’ai fait un copier coller et les tirets ont été remplacés par des points …
Sous word lorsqu’on utilise un tiret , il est automatiquement suivi d’une majuscule….

le 12 juillet 2015.

Vous êtes obligé de faire de vraies phrases avec des liens logiques ou d’accumulation.
Votre affaire ici ne relève pas de l’énumération type liste.Je vous fais une proposition de rédaction plus loin.

le 12 juillet 2015.

Mais si l’épaisseur restante est faible (c’est notre cas) plusieurs raisons vont nous pousser à préférer un comblement. Tout d’abord, les zones creuses seraient des zones faibles, plus sensibles aux changements climatiques et plus propices à des ruptures en cas de problème. Ensuite, la réactivité dans ces parties serait différente du reste du panneau, en raison de la différence de quantité de matière. Enfin, ces deux paramètres impliquent une évolution ou une réaction différente du matériau, voir une sorte de contrainte. Le bois dans la zone la moins épaisse risque donc de réagir autrement  que le bois autour. Dans certains cas on peut alors observer un « bombement » à la face, ou des réseaux de craquelures différents, associés à cette zone particulière.

 

joelle Grand maître Répondu le 12 juillet 2015

Ne serait-ce pas « voire une sorte.. » ?

le 12 juillet 2015.

voire une sorte = même

le 12 juillet 2015.

Oui , je parlais de votre phrase ci-dessus , quand vous écrivez « voir une sorte de contrainte ».

le 12 juillet 2015.

oui, voire est avec « e » dans cette phrase.

le 12 juillet 2015.

Les différentes raisons ne peuvent pas être énumérées sous la forme d’une liste ? Comme la présentation du texte que vous m’avez proposé dans votre début de réponse.

inerac Amateur éclairé Répondu le 12 juillet 2015

Il ne me semble pas que cela soit possible car ce n’est pas une énumération sous forme de liste.

le 12 juillet 2015.

Là non plus alors ?

Nous distinguons deux grandes utilisations  :

-Le bouchage : il consiste à remplir un vide, sans nécessité de collage structurel.
-Le collage-bouchage : il consiste à coller deux surfaces irrégulières. En plus de boucher les irrégularités, il doit assurer un bon maintien structurel.

Ici, c’est la seconde application qui nous intéresse.

le 12 juillet 2015.

Là c’est moins choquant car les phrases sont plus brèves.

le 12 juillet 2015.

Pourtant là on peut ?( – Dans un dialogue… et -Encadrant…. )

– Dans un dialogue, le tiret indique le changement d’interlocuteur.
– Bonjour ! Comment allez-vous ce matin ?
– Très bien, merci. Et vous ?
– Un peu fatigué aujourd’hui.

– Encadrant une phrase ou un segment de phrase, les tirets jouent le même rôle que les parenthèses.
Les Vikings – de hardis navigateurs – ont vraisemblablement découvert l’Amérique bien avant Christophe Colomb.

La phrase encadrée par deux tirets conserve sa ponctuation propre. Si à l’endroit où se placent les tirets d’incise, la phrase demande un signe de ponctuation, ce signe se mettra après le second tiret. En revanche, si le second tiret se situe en fin de phrase, celui-ci disparaît.

inerac Amateur éclairé Répondu le 12 juillet 2015

Oui c’est un dialogue et non une énumération sous forme de liste.

le 12 juillet 2015.

Etes-vous bien la même Joëlle que d’habitude ? Les deux phrases en gras ne sont pas un dialogue…
Et choquant ne s’écrit pas ent.

le 12 juillet 2015.

J’ai corrigé « choquant » (je vous en remercie) mais les phrases qui suivent sont bien un dialogue :

– Bonjour ! Comment allez-vous ce matin ?
– Très bien, merci. Et vous ?
– Un peu fatigué aujourd’hui.

L’expression « voire » mal orthographiée était un copier-coller de votre rédaction initiale…

Signé : la même Joëlle que d’habitude.;-)

le 13 juillet 2015.

Oui mais je vous parlais des phrases en gras !  Bon ce n’est pas grave.  Effectivement je n’avais pas encore corrigé le mot voire dans le texte de ma fille ; c’est une faute que personnellement je ne fais jamais.

le 13 juillet 2015.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.