Plusieurs sujets, accord du verbe être

Bonjour,

J’écris des lettres de motivations et régulièrement je m’interroge sur l’accord du verbe être lorsque j’ai plusieurs sujets.

Dans la phrase : Accompagner les franchisés dans le développement et l’optimisation de leur activité, assurer le lient entre le franchisé et les franchiseurs, veiller au respect des procédures du groupe serait un nouveau projet professionnel que j’accueillerais avec beaucoup de motivation et d’enthousiasme.

J’ai différents sujets et pour autant le verbe se conjugue au singulier ?
Est-ce une faute si je le mets au pluriel : seraient ?

Merci beaucoup pour vos réponses.

chanterie Débutant Demandé le 21 juin 2016 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

9 réponse(s)
 

des lettres de motivation…..je suis fatiguée !

chanterie Débutant Répondu le 21 juin 2016

Bonjour.
Le verbe qui a pour sujets plusieurs infinitifs se met au pluriel, sauf s’ils expriment une même pensée : »Admirer la pensée de Proust et blâmer son style serait absurde » (Cocteau)
Cordialement.

PhL Grand maître Répondu le 21 juin 2016

Merci  pour votre réponse.

Une règle dit que :

Le verbe qui a plusieurs infinitifs sujets se met généralement au singulier.

Marcher, courir, nager est une activité saine pour le corps.

Nous ne sommes pas dans ce contexte ?

chanterie Débutant Répondu le 21 juin 2016

On peut effectivement considérer que les infinitifs expriment une même idée, celle d’organiser le fonctionnement des franchises, et dans ce cas utiliser le singulier

PhL Grand maître Répondu le 21 juin 2016

Il est parfois difficile de savoir si les deux sujets expriment la même idée ; que dire lors d’une énumération ?
Je vous suggère de résumer par un mot qui deviendrait sujet et levant le doute :

« Accompagner les franchisés dans le développement et l’optimisation de leur activité, assurer le lien entre le franchisé et les franchiseurs, veiller au respect des procédures du groupe ; ces missions constitueraient un nouveau projet professionnel motivant ».

Je m’interroge également sur l’emploi du mot franchisé, que vous utilisez une fois au singulier et une autre fois au pluriel. Franchiseur est au pluriel, est-ce normal ?
Le mot lien ne prend pas de « t » final.

joelle Grand maître Répondu le 21 juin 2016

Effectivement, insérer un sujet qui résume est la solution pour lever le doute.
Je vous remercie pour cette suggestion.

En ce qui concerne, les autres points, je vais rectifier. Je n’avais plus assez de recul hier soir.

Je vous remercie beaucoup pour votre aide.

chanterie Débutant Répondu le 22 juin 2016

Bonjour,
Vivre ou mourir n’eût été rien pour elles, si elles avaient pu rester ou partir ensemble. (J.-J. ROUSSEAU)

Se taire et souffrir en silence est souvent le parti que dicte la prudence. (HAUMONT)

Bien écouter et bien répondre est une des plus grandes perfections que l’on puisse avoir dans la conversation. (LA ROCHEFOUCAULD)

 

Voyez-le, dites-lui qu’en l’état où je suis,
Le fuir et le bannir est tout ce que je puis. (CAMPISTRON)

ANDRONIC
https://books.google.fr/books?id=ox06AAAAcAAJ&pg=PA188&lpg=PA188&dq=le+fuir+et+le+bannir+est+tout+ce+que+je+puis+Jean+galbert+de+campistron&source=bl&ots=-a

 

Être juste ou être vertueux, ne sont qu’une même chose.(DE JAUCOURT)

Voir les choses comme elles sont, et les estimer ce qu’elles valent, donnent, sinon le bonheur, du moins le repos.(Mme Cécile FÉE)

Vivre et jouir seront pour lui la même chose. (J.-J. ROUSSEAU)

Bien dire et bien penser ne sont rien sans bien faire. (LA CHAUSSÉE)

Vivre chez soi ; ne régler que soi et sa famille ; être simple, juste et modeste, sont des vertus pénibles parce qu’elles sont obscures. (FONTENELLE)

Ces citations prouvent que l’on peut mettre le verbe au singulier ou au pluriel lorsqu’il est précédé de deux ou plusieurs infinitifs coordonnés ou pas par et /ou.
Tout cela dépend des vues de l’esprit. Envisage -t-on chaque acte accompli séparément, on emploie le singulier. Si, au contraire, on les considère simultanément, on se sert du pluriel.

czardas Grand maître Répondu le 22 juin 2016

Bonne recherche, en effet. L’usage des auteurs est éclairant mais il est intéressant de dégager une règle claire pour l’usage courant.

le 22 juin 2016.

Merci pour ces exemples très nombreux qui démontrent l’absence de règle possible, et que l’usage du pluriel ou du singulier sont acceptables.

le 22 juin 2016.

À mon avis, joelle,  il ne faut pas, toujours, vouloir réécrire ce que l’on nous propose. Gardons la rédaction si elle n’appelle que deux ou trois corrections modestes et surtout gardons l’esprit de la rédaction proposée. De plus, réécrire a le défaut d’éluder la question. C’est le cas ici.

J’écrirais « le lien » (mais c’est sûrement une coquille) et, vous avez raison : « entre le franchisé et le franchiseur » ou « entre les franchisés et les franchiseurs » et enfin « constituerait » au lieu de « serait ». Et la phrase n’appelle alors aucune autre modification.

On peut tout aussi bien écrire « serait » et « seraient ».  Il n’y a pas de règle, mais on pourrait avancer :
Si l’on considère ces actions accomplies séparément, le pluriel est plutôt indiqué : « Accompagner […], assurer […], veillerseraient (ou constitueraient) un projet… »
Si l’on considère ces actions comme formant un ensemble, le singulier sera le bienvenu : « [accompagner…, assurer, veiller…] serait (ou constituerait) un projet… »
Mais rien n’est figé.«

jean bordes Grand maître Répondu le 22 juin 2016

Bonjour,
Certes, chercher une réponse précise à une question complexe est du rôle de ce site et est souvent bien amusant. Pourtant, personnellement, je ne trouve pas inutile d’apprendre à contourner les difficultés, comme le propose ici Joëlle. Bien souvent, une petite réécriture permet un discours finalement plus limpide, tant pour celui qui écrit que pour le lecteur.
Ici : « cette mission »… indique clairement que l’auteur considère ces infinitifs comme un tout !
Bonne fin de journée

Evinrude Grand maître Répondu le 24 juin 2016
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.