Plusieurs questions

Répondu

Bonsoir.

J’ai des doutes sur les phrases suivantes :

– « Aucun doute qu’il s’agisse d’officiers de police. » = Est-ce réellement « qu’il s’agisse » et non pas plutôt « qu’il s’agit » ?

– « tu as besoin de nouvelles fringues, tu nages dans celles que tu avais avant  » = « que tu avais avant » ou « que tu avaient avant » ?

– « Mes deux dernières nuits dans la cellule du commissariat m’ont éreintées » = Est-ce bon (c’est une femme qui parle) ?

– « tout est parti en couilles » = Concernant l’expression « parti en couilles », peut-on écrire « couille » au pluriel ou est-ce toujours au singulier ?

Pouvez-vous m’éclairer ?

Merci beaucoup.
Désolé si ce sont des questions bêtes 😅

CaptainTomate Débutant Demandé le 23 avril 2022 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 
Meilleure réponse

– 1(Il ne fait)Aucun doute qu’il s’agit d’officiers de police. » : la proposition soulignée est sujet réel du verbe sous-entendu de la précédente.
 La proposition subordonnée sujet introduite par la conjonction de subordination « que » demande le subjonctif, mais placée après la principale, le verbe sera à l’indicatif.
(> 2Qu’il s’agisse d’officiers de police ne fait aucun doute.)
Ce qui s’explique c’est que en 1 le contenu de la subordonnée est d’emblée posée comme un fait et en deux, il est posé d’abord puis examiné (=nuance).

« tu as besoin de nouvelles fringues, tu nages dans celles que tu avais avant » : « tu » est toujours sujet – son verbe suit – « que » est COD (reprend « fringues »)

– « Mes deux dernières nuits dans la cellule du commissariat m’ont éreintée » :|m’| est COD  – placé avant le verbe (auxiliaire avoir » > accord

– dernière question : je ne sais pas.

Tara Grand maître Répondu le 23 avril 2022

Ce ne sont nullement des questions bêtes, mais elles nombreuses.

Prince Grand maître Répondu le 23 avril 2022

Bonjour,

Il ne reste qu’une expression…

« L’expression est attestée à la fin du XXe et au début du XXIe siècle. Elle provient d’une méconnaissance ou d’une vulgarisation volontaire de l’expression originale partir en quenouille. Le filage et la quenouille étant peu pratiqués fin du XXe, les locuteurs peu cultivés ont transposé quenouille en couille. »

 

L’origine serait celle-là. 

Prince Grand maître Répondu le 23 avril 2022

Merci beaucoup !

Mais pour « partir en couille », bien que les mots « couille » et « quenouille » existent au pluriel, ça ne me dit pas si l’expression « partir en couilles », quant à elle, peut s’écrire ainsi…

CaptainTomate Débutant Répondu le 26 avril 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.