Pluriel

Bonjour,

Encore une faute d’accord ; confusion pluriel/singulier.

Nous ne nous demandons plus si elle est une réalité ou un rêve, car c’est une réalité si étrangère à notre action individuelle et à notre existence mesquine qu’elle est, pour nous, comme un rêve ; et c’est un songe si plein d’émotions d’émotion délicieuses délicieuse qu’il est l’équivalent de la réalité.

Pouvez-vous m’indiquer la règle s’il vous plaît.

Bien à vous,
Anthony59 Débutant Demandé le 29 janvier 2022 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

5 réponse(s)
 

Emotion(s)  : l es deux sont possibles selon le sens.

Prince Grand maître Répondu le 29 janvier 2022

encore une fois c’est l’émotion comme sentiment et non les émotions, petites ou grandes.

joelle Grand maître Répondu le 29 janvier 2022

Merci

Anthony59 Débutant Répondu le 29 janvier 2022
phil-en-trope Grand maître Répondu le 29 janvier 2022

Bravo pour les explications !

le 29 janvier 2022.
le 30 janvier 2022.

Anthony,
Je suis tout à fait d’accord avec Phil, même si Jaurès l’a écrit au singulier, il me semble que vous pouviez légitimement l’accorder au pluriel.
L’auteur aurait en effet peut-être dû écrire « un rêve si plein d’une émotion délicieuse » pour appuyer le sens qu’il donne à cette tournure.

Autrement dit, on en revient à ce que je m’évertue à dire ici : même s’il s’agit d’immenses écrivains, les tournures employées par les auteurs n’engagent qu’eux et ne peuvent pas forcément servir de référence, pour ce qui est de la langue, la syntaxe, l’orthographe même ! 

Cathy Lévy Grand maître Répondu le 30 janvier 2022

Jules Verne  : « Les maisons sont criblées de bal ! »
Balzac : « Allons adieu, vous une de mes consolations secrètes, vous vers qui vole mon âme et ma pensée »
Baudelaire : « Ma chère mère, une de tes dernières lettres contenaient des promesses et des offres que pour rien au monde je n’accepterais. »
Stendhal : « C’est ce que je demande, s’écria-t-elle, en se levant debout. »
Balzac  : « Il regarda tristement son ouvrage d’un air triste, des larmes sortirent de ses yeux »
Cinéma Dessins Animés La panthère rose : Gif Service

le 1 février 2022.

Ah merci Tara, vos exemples sont criants !  ;°)

le 1 février 2022.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.