Peut-on « se porter non-responsable » des incidents pouvant survenir sur un lieu.

Se porter

Philo Débutant Demandé le 19 septembre 2016 dans Général
3 réponse(s)
 

Bonsoir.

Dans votre phrase, responsable est un adjectif.

Quand les adjectifs sont précédés de non, non garde sa valeur adverbiale et on ne met pas de trait d’union entre non et l’adjectif.

Certains adjectifs précédés de non sont très fréquemment utilisés et la construction est souvent lexicalisée et prend la valeur d’un nom composé avec un trait d’union.
Ex. non-aligné, non-conformiste…

À ma connaissance non responsable n’est pas lexicalisé et je l’écrirai sans trait d’union.

http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?t1=1&id=1613

PhL Grand maître Répondu le 19 septembre 2016

Bonjour,

Lorsque que non entre en composition pour former un substantif, il se lie au second composant ─ nom ou infinitif ─ par un trait d’union.
Si le composé est employé adjectivement ─ adjectif ou participe passé ─ il n’y a pas de trait d’union.

Un non-conformiste mais une solution non conformiste.
Une fin de non-recevoir.
Le non-usage d’une chose.
Une affaire non rentable.
Ce sont des gens non intéressés.

Je vous propose  d’écrire plutôt :

Peut-on s’affranchir de la responsabilité des incidents pouvant survenir sur un lieu ? 

czardas Grand maître Répondu le 20 septembre 2016

Plus joliment, on peut décliner sa responsabilité ou s’exonérer de toute responsabilité, voire se dégager de sa responsabilité ou tout simplement :
l’établissement n’est pas responsable de/pour les incidents survenant…et notamment les vols…
Je n’utiliserais pas le verbe « se porter » responsable ou encore moins non-responsable.
Je propose : se déclarer responsable et se porter garant.

joelle Grand maître Répondu le 20 septembre 2016
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.