Peut-on dire :  » Les mauvais agissements de l’enfant Pierre n’ont rien à voir avec l’éducation de son père. Ce dernier est un homme proverbiale »?

Bonjour. Peut-on dire :  » Les mauvais agissements de l’enfant Pierre n’ont rien à voir avec l’éducation de son père. Ce dernier est un homme proverbiale » ?

Merci par avance.

Cordialement, nabil54.

nabil54 Érudit Demandé le 24 avril 2018 dans Général

Bonjour Nabil, vos questions « peut-on dire… » sont trop vagues, essayez de les reformuler de façon à faire apparaître le point précis sur lequel porte votre interrogation afin que l’on puisse vous apporter une réponse pertinente.

le 24 avril 2018.

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

« Ce dernier est un homme proverbiale », déjà, n’est pas correct.
1. Un homme proverbial.
2. On pourrait parler d’une moralité proverbiale, mais pas d’un homme proverbial, cela n’a aucun sens.
Ensuite, comme vous le fait remarquer Christian, soyez plus précis sur l’objet de vos questions.

jean bordes Grand maître Répondu le 24 avril 2018

J’ajouterais aux remarques précédentes que la formulation  » Les mauvais agissements de l’enfant Pierre n’ont rien à voir avec l’éducation de son père.  » signifie que c’est l’éducation que le père a reçu qui joue sur les agissements de l’enfant. Je suppose qu’il s’agit plutôt de l’éducation transmise par le père, d’où mes propositions :  » Les mauvais agissements de l’enfant Pierre n’ont rien à voir avec l’éducation transmise par /qu’il a reçue de son père. « 
Par ailleurs, pouvez-vous nous dire quel sens a pour vous « un homme proverbial » ? Comment pourriez-vous le dire autrement ?

Clic Grand maître Répondu le 24 avril 2018

Le (mauvais) comportement de Pierre ne résulte / découle pas de l’éducation qu’il a reçue – de son éducation.

joelle Grand maître Répondu le 24 avril 2018
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.