Passer à table

Bonjour, pourriez-vous m’expliquer pourquoi on dit « passer à LA maison », « passer à LA casserole » mais « passer à table » ? Pour ma part je pensais que la suppression de l’article se justifiait par le sens figuré ou abstrait de « table ». Cette justification se confirmerait avec l’expression « passer à tabac » mais elle ne vaudrait pas pour « passer à LA caisse ». Je vous remercie de m’éclairer.

profCOH Membre actif Demandé le 19 décembre 2018 dans Question de langue
Ajouter un commentaire
1 réponse(s)
 

De nombreux verbes, en général très fréquents, sont polysémiques et admettent des constructions variées et des prépositions qui en précisent le sens.
Lorsque c’est le même sens (ici passer signifie « aller ») et la même préposition (ici « à »), il faut encore tenir compte des formes figées ou des sens secondaires. La construction « passer à » appelle normalement le nom avec son article comme complément circonstanciel de lieu, mais voici quelques cas particuliers :
– passer à tabac : complément de manière. La locution est figée (déformation de à tabas, qui a donné tabasser) ;
– passer à table : sens secondaire par métonymie. Cela ne signifie pas « passer à la table » au sens de lieu, mais « déjeuner ».
– passer à confesse : sens secondaire populaire (= en confession).
Il y en a peut-être d’autres.

Vous pouvez appliquer cette grille d’analyse à de multiples verbes et tournures. C’est une source inépuisable de découvertes…

Chambaron Grand maître Répondu le 19 décembre 2018
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.