passé antérieur ou conditionnel passé deuxième forme ?

Bonjour,
je lis dans un ouvrage de référence que la phrase « Cet oiseau se déplaçait avec difficulté comme si on lui eût coupé les ailes »
Pourtant, je peux remplacer par « avait » et non pas par « aurait »…
Merci de m’éclairer.

Isaelle Amateur éclairé Demandé le 14 juillet 2021 dans Conjugaison

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Interrogation normale !
Dans la phrase que vous donnez, il y a confusion  du conditionnel passé 2e forme avec l’indicatif passé antérieur, dans les deux sens.
*
Cet oiseau se déplaçait avec difficulté comme si on lui eut coupé les ailes »

Le conditionnel passé deuxième forme (identique au subjonctif plus-que-parfait) est une variante littéraire et soutenue de la première forme.
* Certains maris tuent l’amant de leur femme. Qu’EUSSENT-ILS donc FAIT si elle n’avait pas été consentante ? (Decoly)
→ Qu’AURAIENT-ILS donc FAIT…

* J’EUSSE AIMÉ vivre auprès d’une jeune géante. (Baudelaire) → J’aurais…

La forme est plus fréquente à la 3e personne du singulier.
* Il EÛT ÉTÉ plus normal qu’elle soit tombée sans. (Robbe-Grillet)

joelle Grand maître Répondu le 14 juillet 2021
Le Bon usage actuel :

« Cas particuliers

« La proposition introduite par comme si est d’ordinaire à l’indicatif imparfait ou plus-que-parfait ; dans la langue littéraire, elle peut être au subjonctif plus-que-parfait à valeur de conditionnel passé.

[…]

Tu raisonnes là-dessus, dit Vallombreuse, comme si tu eusses étudié les cours d’amour et les sonnets de Pétrarque (GautierCap. Fracasseviii )— Elle resta stupéfaite et en larmes comme si elle eût déjà vu sa destinée tout entière (MicheletJeanne d’Arc, p. 199)— Ils discutaient maintenant comme si la vieille femme n’eût pas été présente (MauriacNœud de vip., p. 182)— Cette vie des nuages animait l’obscurité, tantôt plus légère et tantôt intense, comme si d’immenses ombres fussent venues parfois approfondir la nuit (MalrauxCondition hum., p. 26). »

 

Prince Grand maître Répondu le 14 juillet 2021

Ce subjonctif « eût » est valide. Il n’est pas une variante du conditionnel « aurait » mais une variante de l’indicatif « avait ». Ce n’est pas un conditionnel passé deuxième forme, mais simplement un subjonctif plus-que-parfait.
L’indicatif plus-que-parfait suivant « si » peut en effet être remplacé par un subjonctif plus-que-parfait. On trouve encore cela chez des écrivains du XXe siècle.
— C’était comme si j’eusse vu…
Quant au passé antérieur, il n’a pas sa place ici.
Je vois la citation du Bon Usage dans une réponse ci-dessus. C’est une grosse erreur. En aucun cas ce subjonctif plus-que-parfait ne remplace un conditionnel passé.

politburo Maître Répondu le 14 juillet 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.