pas mal

pas mal

Dominique Érudit Demandé le 7 décembre 2015 dans Général
Ajouter un commentaire
2 réponse(s)
 

Bonjour,

La locution adverbiale pas mal relève du style familier et s’emploie généralement sans la particule ne .  Elle a un sens positif qui se situe entre assez et beaucoup, elle est aussi l’équivalent de bien.

 Ne me demande rien d’autre, j’ai pas mal de travail sur les bras aujourd’hui. (assez de travail).
Grâce à son génie inventif et a son travail acharné il a gagné pas mal d’argent. (beaucoup)
Cet enfant travaille pas mal.(bien)

Toutefois vous trouverez, je n’en doute pas, une étude très détaillée sur cette locution adverbiale dans le lien ci-dessous.

http://www.persee.fr/doc/igram_0222-9838_2001_num_88_1_2724

czardas Grand maître Répondu le 7 décembre 2015
Ajouter un commentaire

Je peux avancer une hypothèse de grande admiratrice d’Albert Cohen.
Il est probable, que cet auteur inventif, d’origine grecque ait employé « mal » dans un sens négatif :
 Par exemple, il a eu mal, il s’est fait mal, il a mal travaillé…, c’est mal

Et il a utilisé aussi la négation : « ne…pas », d’où la présence de ce « ne ».

Je ne me suis pas fait mal. Je n’ai pas eu mal
Il n’a pas mal travaillé. ==>il a bien travaillé
Je ne m’en suis pas mal tiré. (phrase d’Adrien Deume)
Ce ne sera pas mal.(votre seconde phrase est-elle de Solal ?)

On peut donc avancer que le « ne…pas » a le statut d’une vraie négation et c’est l’adverbe « mal » et non la locution « pas mal » qu’il a employé.

D’ailleurs, vous écrivez vous-même que « l’expression équivaut approximativement à « beaucoup » quand elle est précédée du verbe avoir (il en a pas mal); or Albert Cohen n’emploie pas le verbe avoir …

joelle Grand maître Répondu le 8 décembre 2015
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.