participe passé du verbe rassir

Bonjour, j’ai un souci avec ce participe ; en très grande majorité on le trouve sous la forme rassis (comme celui du verbe rasseoir) . Or le petit Larousse de la conjugaison (et quelques autres)  lui donne un pp « rassi » comme « fini » ; je ne sais plus trop quoi penser. (j’ai compris cependant qu’on trouvait les adjectifs et pp rassis/rassise/rassises, et que rassi/rassie/rassies étaient admis) .Merci de vos lumières

baru Débutant Demandé le 9 novembre 2020 dans Conjugaison
3 réponse(s)
 

Le Larousse en ligne accepte les deux graphies ; c’est une question de registre de langue :
« Dans l’expression soignée, il faut conserver à ce mot sa forme originelle de participe passé du verbe rasseoir : du pain rassis, une miche rassise. Dans la langue courante, on trouve de plus en plus souvent les formes rassi pour le masculin et rassie pour le féminin : du pain rassi, de la baguette rassie.

Dictionnaire de l’Académie française, 9e édition (actuelle)  Elle privilégie « rassis, rassise », mais au dessus de l’article « rassis, rassise », il est écrit « rassi,  -ie » !

« rassi, -ie »

 » *RASSIS, RASSISE

adjectif

xive siècle, raci, au sens de « durci ». Participe passé de rasseoir, au sens ancien de « durcir ».

1.  Se dit du pain et d’autres aliments de même nature qui ne sont plus tendres, qui sont desséchés sans être durs. Confectionner une farce avec du pain rassis. De la brioche rassise.

2.  BOUCHERIE. Se dit de la viande que l’on a conservée au frais plusieurs jours après l’abattage de l’animal afin de l’attendrir.

(On trouve aussi Rassi, ‑ie.) »

L’Ac. ne condamne pas rassi ; elle semble le tolérer sans le dire. 

 

Prince Grand maître Répondu le 9 novembre 2020

Bonsoir,

En général, la terminaison du participe passé d’un verbe en -ir au masculin indique comment celui-ci doit être accordé au féminin :

Il est permis —–> Elle est permise (s/se)
Il est détruit —–> Elle est détruite (t/te)
Il est pouri —–> Elle est pourrie (i/ie)

Dans le cas du verbe rasseoir, on dit « Elle s’est rassise », le s est conservé au masculin : « Il s’est rassis ».

Dans le cas de « rassir », on dit :
« La croûte est toute rassie » (et non rassite ou rassise)
Il me semble donc plus logique que l’orthographe correcte soit :
« Le pain est rassi ».

Bonne soirée.

Dor4 Maître Répondu le 9 novembre 2020

Merci pour votre réponse Dor4, sauf que la plupart des conjugueurs très officiels  donnent le pp « rassis » et donc :
le pain est rassis, la brioche est rassise…  je reste sur ma faim…

baru Débutant Répondu le 9 novembre 2020

(Très joli jeu de mots)

Effectivement, après quelques recherches, il semblerait que la première forme existante fut rassis/rassise/rassis/rassises mais que la pratique orale la transforma peu à peu en rassi/rassie/rassis/rassies (peut-être toléré aujourd’hui par l’Académie française, je ne sais pas… Personnellement, la forme « rassie » me semblait plus correcte à l’oreille et c’est celle que j’employais – à tort, peut-être – couramment).

Je vous conseille d’attendre d’autres réponses de personnes qui en savent plus que moi sur ce sujet.

Bonne soirée.

le 9 novembre 2020.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.