Parler correctement

Répondu

Bonsoir,

 

Faisant suite à quelques recherches je me suis résolu aux astuces suivantes :

A l’oral, il faut  éviter autant que faire se peut « et » et « mais », et utiliser plutôt de plus , en outre, cependant, toutefois, néanmoins, alors que…

il ne faut également pas utiliser (du coup) à tort et à travers, encore plus le (quoi) en fin de phrases .

Pourriez-vous me donner autres tics à éviter et leur alternative ?

 

 

 

JCDEY Maître Demandé le 5 décembre 2016 dans Général

Merci Estudiantin, le plaisir est partagé .

c’est bon, c’est corrigé .. c’était une faute d’inattention …  ( d’attention ? )

le 5 décembre 2016.

C’est un oubli, donc inattention je dirais ( étourderie ).

le 5 décembre 2016.

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

5 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour,
Votre remarque sur le tic de langage qui consiste, à l’oral et en langage très familier, à ajouter « quoi ! » à la fin de ses  phrases, m’a intéressée.
Il s’agit, le plus souvent, d’une pauvreté de vocabulaire, qui résume des idées variées et dont j’ai cherché à dresser une petite liste (pas du tout exhaustive !).

• Il indique une conclusion, un résumé péremptoire :
Il est menteur, paresseux, voleur, tous les défauts, quoi !
Il équivaut à  « en bref » :  Il est menteur, paresseux, voleur, en bref, il a tous les défauts ! 

• Il insiste sur l’admiration ou le dépit  :
Cette équipe a gagné tous ses matchs depuis le début de la saison, ils sont trop forts quoi !
Il équivaut à  « vraiment » : Cette équipe a gagné tous ses matchs depuis le début de la saison, ils sont vraiment trop forts !

• Il insiste sur l’indignation :
Cette montre vaut  500 € . Tu te rends compte ? Non mais, 500 € quoi! »
Il équivaut à  « incroyable » (inadmissible, intolérable, ridicule, impossible, insupportable…)
« Tu te rends compte ? 500 € c’est absurde ! »

Mais la plupart du temps, le mieux est de supprimer ce « quoi ! » inutile. Essayez avec les exemples ci-dessus, cela ne changera pas grand-chose !

Evinrude Grand maître Répondu le 6 décembre 2016

« [Faisant] suite  à quelques recherches je me suis résolu aux astuces suivantes :

jean bordes Grand maître Répondu le 5 décembre 2016

J’aurais pu écrire encore,  »  suites à quelques recherches que j’ai faites, je me suis  résolu à ….   » ?

le 5 décembre 2016.

« Suite à »  n’est pas français : à la suite de ou comme suite à …
mieux encore : « à la faveur de mes recherches… « 

le 5 décembre 2016.

 » à la faveur de  » belle expression, Merci !

Toutefois, (suite à) elle n’est pas proscrite, que je sache.

dire (n’est pas français) est ainsi un mot fort, je trouve.

 

le 5 décembre 2016.

Suite à / De suite (sommaire)

La tournure suite à, qui appartient au langage commercial, n’est pas de bonne langue dans l’usage courant. Dans la correspondance, on dira plutôt comme suite à ou pour faire suite à lorsqu’on se réfère à une lettre qu’on a écrite soi-même antérieurement ; on emploiera en réponse à dans les autres cas. Pour faire allusion à un évènement, à une conversation, on dira par exemple : après ou à la suite de.

Par ailleurs, la locution de suite, souvent employée à tort à la place de tout de suite, signifie en réalité « l’un après l’autre, sans interruption » : Il ne saurait dire deux mots de suite. Il faudra donc se garder de dire Je reviens de suite, qui n’a guère de sens.

Ce qui précède vient du site de l’Académie Française :
http://www.academie-francaise.fr/questions-de-langue#82_strong-em-suite–de-suite-em-strong
Si vous voulez bien rédiger, vous pouvez vous y référer comme un grand.

le 5 décembre 2016.

Merci Joelle pour votre réponse.

 

le 5 décembre 2016.

Votre question mériterait un livre et il est difficile de vous donner un cours. Ce n’est pas l’objet de ce site.
Posez vos questions de façon précise, brève si possible et nous vous répondrons.

joelle Grand maître Répondu le 5 décembre 2016

du coup : de ce fait (adv.), il s’ensuit que (subordonnée), ainsi…

joelle Grand maître Répondu le 5 décembre 2016

Bonjour,

Du coup est tout à fait correct.

Du coup  signifie  À la suite de quoi

 Les hasards d’une conversation avec sa mère l’amenèrent à en faire l’aveu, et le lièrent ainsi à une fantaisie de gosse, qu’il eût si facilement abandonnée, qu’il était du coup dans l’obligation de poursuivre.  Aragon, Les Beaux quartiers,1936, p. 239.
czardas Grand maître Répondu le 6 décembre 2016
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.