Oxymore

Répondu

Bonjour
Le syntagme suivant : « affreusement touchantes » est il un oxymore.
Permet-il de mettre l’ accent sur le paradoxe ou de renforcer la valeur des 2 qualifiants?
Merci

Kind Érudit Demandé le 10 novembre 2019 dans Général

Pour ne plus vous poser cette question ni tant d'autres,
découvrez les formations en orthographe et en expression du Projet Voltaire :

5 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Comme toutes les figures de style, il faut les replacer dans leur contexte propre ; surtout se poser la question de l’intention : que veut dire le rédacteur ?

– un film ou un geste qui déclenche des émotions (touchant) ne doit pas être « affreux » ; donc oui oxymore
– toutefois, on peut vouloir insister sur des émotions négatives, donc « affreusement touchant » n’est peut-être pas si paradoxal

joelle Grand maître Répondu le 10 novembre 2019

Le narrateur en l occurrence est touché par l affreux de sa déchéance… je pensais au côté paradoxal du personnage beau et laid et des émotions aussi partagés du narrateur .

le 10 novembre 2019.

Oui je comprends, affreusement touchant convient. On a le droit de jouer sur le sens.

le 10 novembre 2019.

Attention ! Ne pas confondre oxymore et paradoxe ! L’oxymore tend à dire que A est non-A  (obscure clarté, sénile nourrisson) ; le paradoxe dit que A n’est pas A. Cf. Dict. de ling. de Mounin, PUF.

Prince Grand maître Répondu le 10 novembre 2019

Je suis désolée mais je ne comprend pas bien .
Des cicatrices affreusement touchantes , si les cicatrices représentent le personnage on peut supposer que le narrateur la trouve à la fois affreuse et touchante un mélange de sentiments positifs et « négatifs «  c est ce que j appelle paradoxe

le 10 novembre 2019.

Dans le langage courant, un paradoxe est un résultat que l’on n’attendait pas, donc une contradiction dans l’idée. On ne confond pas, on confirme.

le 10 novembre 2019.

Pour savoir si un expression est un oxymore, il faut bien entendu commencer par rappeler ce qu’est cette figure de style !Marpeau et Beth, Figures de style, Librio, p. 33-34 : l’oxymore rapproche syntaxiquement deux termes qui s’opposent en temps normal ».  « Ex. : sénile nourrisson ; obscure clarté.
Il faut distinguer l’oxymore, qui tend à dire que A est non-A, du paradoxe, , qui dit que A n’est pas A  (cf. Dict. de ling. de Mounin).

Prince Grand maître Répondu le 10 novembre 2019

Merci beaucoup
Comment qualifieriez vous alors affreusement touchant ?
L adverbe change le sens de touchant et lui donnerait un sens plus tragique ?

Kind Érudit Répondu le 10 novembre 2019

Je voulais dire pathétique

le 10 novembre 2019.

On a effectivement un effet d’intensification.
Les termes ne sont pas contradictoires en eux-mêmes.
Cependant l’adjectif « touchant » dont un des sens est  : qui provoque la sympathie, un sentiment de compassion émue. (TLF), évoque un sentiment assez doux alors que « affreusement » porte un sens toujours* très négatif ; d’une manière propre à inspirer ou traduire l’épouvante ou l’effroi  –  d’une manière telle qu’elle suscite ou exprime un état d’extrême souffrance physique ou morale  – de manière à inspirer le dégoût et la répulsion physique ou la réprobation morale.
*
Si on laisse de côté son emploi « précieux ».

C’est cela que vous avez bien vu.

Tara Grand maître Répondu le 11 novembre 2019
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.