oublié doit-il s’accorder avec prénom ou avec la fille dont on parle

Je me demande si Anne n’est pas mon meilleur souvenir d’enfance
Il y a deux minutes quand ta mère a cité son prénom, tu l’avais oublié (e)

DEMOULIN Grand maître Demandé le 8 juillet 2015 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 

Justement, oublié doit s’accorder avec … ce qui est oublié : c’est vous qui décidez et cela donne le sens.
Voilà un exemple d’accord qui peut nous permettre de comprendre ce que vous voulez dire.

Tu l’avais oublié (vous reprochez à votre interlocuteur l’oubli du prénom).
Tu l’avais oubliée ( vous reprochez à votre interlocuteur l’oubli de la personne).==>Dans ce cas, j’aurais écrit, tu ne te souvenais plus d’elle, ou tu l’avais effacée de ta mémoire.

Petite remarque, Anne est une personne, je ne sais pas si l’expression : « Anne (n’)est (pas) mon meilleur souvenir d’enfance » est vraiment très adaptée.
==>Ma rencontre (ou mes jeux) avec Anne est ou sont mon/mes meilleur(s) souvenir(s) d’enfance.

joelle Grand maître Répondu le 8 juillet 2015

À force de vouloir être précis, joelle, on risque de perdre en clarté, en concision, en esthétique, en poésie.
Ne trouvez-vous pas que « tu l’avais oubliée », simplement, est quand même préférable, pour ces raisons, à «  tu ne te souvenais plus d’elle » ou à « tu l’avais effacée de ta mémoire » que je trouve plus lourd ?
Enfin, l’accord est suffisamment explicite pour la compréhension, c’est sans ambiguïté, il n’est pas nécessaire de modifier la phrase :
— « […] Anne, […] mon meilleur souvenir d’enfance,  […] son prénom , tu l’avais oubliée », c’est bien Anne qui est oubliée.
— « […] Anne […] mon meilleur souvenir d’enfance, […], son prénom, tu l’avais oublié », c’est bien le prénom qui est oublié.

jean bordes Grand maître Répondu le 11 juillet 2015
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.