Orthotypograpie : usage de l’italique

Bonjour,

Pour souligner une expression, un mot pris, dans un contexte inhabituel, souligner un oxymore, voire un néologisme utile t-on  les guillemets ou l’italique ?
Merci beaucoup pour votre aide

durillon Maître Demandé le 3 août 2016 dans Général
3 réponse(s)
 

Je répondrais avec mon expérience de correcteur.
Autant la liste d’usage de l’italique donnée par Wikipédia est traditionnelle et respectable (la fonctionnalité est clairement définie), autant la dernière ligne est sujette à caution.
Pour moi, les guillemets sont des sortes de pincettes à détacher un mot ou une expression du texte courant. Ils arrêtent l’œil plus fortement que l’italique qui suppose de la part du lecteur la reconnaissance immédiate du code typographique associé (à force de lectures répétées de bons ouvrages…).

Il faut juger sur des exemples concrets et des contextes précis : un ouvrage poétique ne se typographie pas comme une thèse sur la parthénogenèse des batraciens. On dit parfois que l’orthographe est la « science des ânes », mais je pense que la typo  est l’art des imprimeurs…

N.B. Vous remarquerez qu’après l’italique de typo,  j’ai inséré non une mais deux espaces, afin d’éviter que le o penché ne vienne toucher le e romain qui le suit. C’est vraiment un truc d’imprimeur !

Chambaron Grand maître Répondu le 3 août 2016

J’ai trouvé ce dernier emploi dans le Grevisse, qui n’a pas non plus la science de votre expérience ! J’aime beaucoup votre image des « pincettes ».
Quant à moi, j’ai rencontré dans ce domaine tout et son contraire au gré des publications…

le 3 août 2016.

Cela me gêne un peu d’être comparé à Maurice… Je ne sais plus d’où il était originaire, mais je crois qu’il n’a jamais eu d’accent, même de son vivant. Soyez vigilante, une plume mal intentionnée pourrait vous le faire remarquer !
Toujours est-il que les lexicographes sont rarement des typographes : peu leur chaut en général ces basses questions de « plombiers »…

le 3 août 2016.

Une plume qui me fait élégamment remarquer mes étourderies ne peut pas être mal intentionnée !

le 3 août 2016.

Bonjour,

Plutôt l’italique, qui s’utilise pour :

  • les mots ou citations en langue étrangère ;
  • les mots que celui qui écrit considère comme n’appartenant pas à l’usage ordinaire, notamment les néologismes, mots populaires ou argotiques, mots régionaux ou dialectaux ;
  • les noms de toutes les œuvres d’art (peinture, sculpture, etc.), les titres de livre ou de périodique ;
  • le nom propre donné à un bateau, à une maison,  une enseigne ;
  • les notes de musique ;
  • les autonymes (mots ou caractères qui se désignent eux-mêmes). Exemple : le mot mot est très employé ;
  • les mots sur lesquels, on veut attirer l’attention.

N’ayant pas mon Code typographique sous la main, je vous réponds à l’aide de mes propres souvenirs, de l’article de Wikipédia et du Bon Usage (Grévisse). Mais, mmmmm… peut-on considérer Wikipédia comme un ouvrage ? une marque déposée ?

Evinrude Grand maître Répondu le 3 août 2016

Merci pour cet éclairage précieux et ces explications qui m’aident beaucoup !

durillon Maître Répondu le 3 août 2016
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.