Orthotypographie

Je suis dans l’embarras au sujet du titre d’un livre « Les pouvoirs de l’esprit ».

Je me dis que si le titre commence par l’article défini, il faudrait l’intituler : « Les Pouvoirs de l’Esprit ». Est-ce que ce serait correct ?

Je saisis l’occasion pour demander encore s’il est correct de publier un titre « enfance de terre », tout en minuscules.

Je vous remercie de vos explications.

Zully Grand maître Demandé le 30 décembre 2017 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

7 réponse(s)
 

Bonjour,

Ne pas confondre majuscule et capitale.

Règle de base:
Une phrase est un suite de mots ayant un sens. Elle doit être cohérente. Elle commence par une majuscule et se termine par un point.

Piège à éviter:

 Ne pas faire comme en anglais* où l’emploi de majuscules est très fréquent, et adopter le point de vue inverse : tout écrire en minuscules sauf quand une majuscule est obligatoire, c’est à  dire  à la première lettre de chaque phrase, à la première lettre des noms propres, et des sigles. Cette règle est également applicable aux titres de documents et de chapitres.

Remarque:

Si le titre commence par un article défini, le premier nom qui suit cet article ainsi que les adjectifs et adverbes le précédant éventuellement prennent la majuscule : Les Misérables, Les Très Riches Heures du duc de Berry, Le Petit Chaperon rouge, Le Vilain Petit Canard, Le Petit Prince…

Le titre du livre doit donc s’écrire : « Les Pouvoirs de l’esprit.»

*Le titre original du film « Quatre mariages et un enterrement» est : « Four Weddings and a Funeral»

Ne soyez pas contaminé(e) par la majusculite.

 

czardas Grand maître Répondu le 30 décembre 2017

Pour simplifier, la règle de base est la majuscule au premier substantif et aux mots qui le précèdent (préposition, adjectif, etc.).  Votre titre devrait donc être : « Les Pouvoirs de l’esprit ».
Le choix d’une majuscule à esprit  est plus affaire de philosophie que de typographie si vous décidez de personnifier le nom commun, notamment s’il apparait sous cette forme dans le corps du livre.

Publier un ouvrage avec un titre entièrement en minuscules peut être un choix éditorial. De nos jours, on voit de tout.  Mais s’il n’y a pas de raison particulière adaptée  au contenu du livre, cela apparaît comme « gratuit » et sans signification par rapport aux codes. À vous d’assumer…
À titre d’exemple, un livre bien connu avec un titre contenant des chiffres – ce n’est pas la règle –, mais avec une justification évidente.

Chambaron Grand maître Répondu le 30 décembre 2017

Très souvent, un titre d’œuvre ne comporte pas de verbe et se limite à un nom, précédé d’un article défini et pouvant être accompagné d’adjectifs, voire d’adverbes.
Dans ce cas, l’article en lui-même est vu comme un mot vide. Dans un classement alphabétique de titres, il se trouve rejeté à l’arrière :
Angélus (L’) ; Bergers (Les) ; Déjeuner sur l’herbe (Le) ; Joconde (La).
On met alors une majuscule au mot dominant, à savoir le premier nom, mais également aux adjectifs et adverbes qui le précèdent.
Les Lettres persanes
La Divine Comédie
Les Très Riches Heures du duc de Berry

Ici, nous aurons une majuscule au premier mot seulement.
Les Pouvoirs de l’esprit

Enfance de terre doit prendre une majuscule au premier mot Enfance.

jean bordes Grand maître Répondu le 30 décembre 2017

Selon les règles de typographie française, on doit écrire :
Les Pouvoirs de l’esprit
Enfance de terre
Voici les explications de l’Académie  : http://www.academie-francaise.fr/questions-de-langue#47_strong-em-majuscules-em-strong

Cathy Lévy Grand maître Répondu le 30 décembre 2017

Bienvenue sur le site en cette fin d’année.
Votre intervention m’a permis de rectifier ma réponse.
Bonnes et joyeuses fêtes de fin d’année.

le 30 décembre 2017.

Cher Czardas,

Merci beaucoup, vous avez toujours un petit mot gentil pour moi quand je passe, et ça me fait très plaisir.
Je vous présente mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année !

le 1 janvier 2018.

Je vous remercie tous de vos réponses. Je me régale. Je vais revenir plus tard,  si possible avant la fin de l’année !

Zully Grand maître Répondu le 30 décembre 2017

Comme il y a beaucoup à lire dans les réponses données, je reviendrai l’année prochaine. En attendant, je vous souhaite à tous une excellente nouvelle année !

Zully Grand maître Répondu le 31 décembre 2017

J’ai voulu modifier la réponse précédente afin d’éviter un cumul de réponses de ma part, mais n’y suis pas arrivée.  Je vous présente des excuses pour ledit cumul.

En effet, Czardas, j’étais étonnée de voir votre réponse « Les pouvoirs de l’esprit ».  Je comprends mieux maintenant que vous soyez d’un autre avis. J’apprécie cette qualité que vous avez, de lire les autres, de vérifier et d’apporter autant d’éléments que nécessaire. Je devrais parler de qualités, au pluriel. J’apprécie aussi vos commentaires, solidement ancrés dans les règles et le bon sens. J’aime aussi quand vous mettez l’église au milieu du village. En ce qui concerne les capitales et les majuscules, n’ayez pas d’inquiétude, je ne vais pas les confondre. Je n’ai pas non plus envie de souffrir de la majusculite.

Je vous remercie, Chambaron; comme  vous le dites, si « esprit » est très présent dans le livre, on peut écrire « Les Pouvoirs de l’Esprit ».

Pour l’autre titre, je crois bien que Jean Bordès a raison. J’ai été troublée de voir paraître un livre avec un titre entièrement en minuscules.

Je reviens à Chambaron qui a aussi raison de dire qu’on voit de tout, de nos jours. Je me demande quelle est la raison qui pousse les éditeurs à aller à l’encontre de certaines règles. C’est justement, parce que dans le cadre des modules du « Projet Voltaire » il est précisé les règles que vous mentionnez que j’ai été étonnée de ne pas les voir appliquées.

Finalement, c’est Cathy Lévy (que je me réjouis de relire à nouveau !) qui a la réponse la plus complète bien que la nuance, importante, qu’apporte Chambaron soit absente.

Parfois, je préfère quand on me donne la réponse sans me renvoyer à un site. Cependant, la référence citée est l’une de celles que je vais garder tant elle a des choses passionnantes. Je ne peux que vous remercier, Cathy Lévy.

Zully Grand maître Répondu le 1 janvier 2018

Merci beaucoup Zully,

Je suis très touchée !

Mes meilleurs voeux

le 1 janvier 2018.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.