Orange sombre

Bonjour,

Je suis assez surpris par un exemple repris dans Le Robert à l’entrée orange.

On est bien d’accord que le mot orange, utilisé comme adjectif de couleur, reste bien invariable :
ex : des rubans orange.

Par contre, utilisé comme nom, et notamment comme nom de couleur, il doit s’accorder :
ex : ce tableau mélange de magnifiques oranges et des bleus profonds.

Or, dans Le Robert, on trouve :
ex : les arbres perdaient leurs feuilles et les couleurs tiraient sur les orange sombre.

Bizarre…

Renaud1974 Érudit Demandé le 17 octobre 2016 dans Accords

Bonjour,
Je partage votre étonnement !  Toutes les références que j’ai consultées, avant d’affirmer qu’il s’agit d’une erreur qui serait un peu énorme, donnent tort au Robert. À moins qu’une subtilité de plus ne nous échappe… Il y a ici un certain spécialiste de la couleur, dont on peut espérer les lumières.

le 17 octobre 2016.

Bonjour,

On pourrait aussi supposer qu’un mot ait été oublié.

les arbres perdaient leurs feuilles et les couleurs tiraient sur les tons /teintes /nuances orange sombre.

le 17 octobre 2016.

czardas, je pense que vous avez, malheureusement (pour le Robert), trop d’imagination. De la part du Robert, l’erreur n’en serait pas plus légère (pour un dictionnaire).

De plus, je me suis procuré le livre de Franck Thilliez, PuzzleLe Robert cite bien la phrase du livre : « les arbres perdaient […] les couleurs tiraient sur les orange sombre. »

le 17 octobre 2016.

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Employé comme nom de couleur le mot « orange » est masculin :
Un orange très chaud.

En revanche, il prend la marque du pluriel :
Toute la gamme des jaunes et des oranges.

Auriez-vous pris le Robert en flagrant délit ? Il semblerait que oui.
Procédons par gradation : ci-dessus « des jaunes et des oranges »des orangesles oranges, et donc les oranges sombres.

De plus, quand deux  mots qualifient une couleur, les deux éléments prennent la marque du pluriel si le premier est un nom et si le second est un adjectif (des bleus foncés).
Si je ne me trompe, il y aurait donc deux erreurs.

J’écrirais :
Les arbres perdaient leurs feuilles et les couleurs tiraient sur les oranges sombres.

Si ma mémoire est bonne, vous aviez déjà pris en défaut le Robert à propos du nom un côtes-du-rhône. Je m’étais permis de leur écrire, ils avaient aimablement confirmé (qu’il y avait erreur). Décidément !…

jean bordes Grand maître Répondu le 17 octobre 2016

Je partage votre avis. Et Sandrine aussi (voir commentaires).
Robert se trompe et le correcteur de F. Thilliez aussi.

le 17 octobre 2016.

Merci à tous les deux pour votre aide.

Jean, décidément, si Le Robert modifie encore un de ces articles « grâce » à moi, je demande que mon nom figure quelques part dans les crédits  😉

Renaud1974 Érudit Répondu le 17 octobre 2016

Peux-tu me dire à quelle adresse vous avez écrit au Robert ? Par courriel ou par voie postale ?

le 17 octobre 2016.

Voici le lien que vous cherchez. Bonne pêche.

http://www.lerobert.com/nous-contacter.html

le 17 octobre 2016.

« […] je demande que mon nom figure quelque part… »

le 19 octobre 2016.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.