« On n’est battu par le professeur dès qu’on rit devant lui, comme si on l’offensait »

Bonjour. « On n’est battu par le professeur dès qu’on rit devant lui, comme si on l’offensait »

Pour l’orthographe seulement.

Merci par avance.

Cordialement, nabil54.

nabil54 Érudit Demandé le 7 juillet 2018 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

5 réponse(s)
 

Bonjour,
Il ne faut pas utiliser la négation dans votre phrase car la phrase est affirmative. De plus, il faut accorder le participe passé « battu » en genre et en nombre avec les personnes qu’il représente.
Vous écrirez donc :
– On est battus par le professeur dès qu’on rit devant lui, comme si on l’offensait

Tony Grand maître Répondu le 7 juillet 2018

On pourrait préciser que le pronom « on », peut signifier, selon les cas, les pronoms je, tu, nous,  vous, (masculin et singulier) ;  ce qui fait que votre phrase, nabil54, peut s’écrire au  masculin singulier, comme vous l’avez fait, ou au masculin pluriel comme le suggère Tony.

J’espère que cela vous rend service.

Zully Grand maître Répondu le 7 juillet 2018

Astuce : pour savoir si il faut un « n' » dans la phrase, changer le sujet.
Exemple : au lieu de « ON (n?)est battu », mettre « JE suis battu », on voit bien qu’il n’y a pas de « n' ». (Ce n’est que la liaison avec le « n » du « on ».)

Myrtille Maître Répondu le 7 juillet 2018

Bonjour nabil54.

Quelques précisions encore sur le pronom « on ».

On peut être un pronom indéfini qui désigne une ou des personnes dont on ne connait pas l’identité. La phrase exprime une généralité , un fait avéré dans toutes les situations.On peut être remplacé alors par « tout le monde », « quiconque ». L’adjectif ou le participe passé qui s’accorde avec lui reste invariable : On est jamais mieux servi que par soi-même.

Dans la phrase que vous nous soumettez, il ne s’agit pas d’un fait constant, bien heureusement !  Le professeur dont il est question est un individu précis, qui seul a cette attitude répréhensible. Donc seuls les élèves de ce professeur sont concernés. On est ici un pronom qui peut être remplacé par « nous ». Le participe passé s’accorde avec les personnes représentées par on, donc « nous », masculin (garçons exclusivement ou garçons et filles) ou féminin (filles exclusivement) pluriel.

PhL Grand maître Répondu le 8 juillet 2018

Attention : on n’est jamais mieux servi que par soi-même.
Ne… Que : il y a une négation /restriction

le 8 juillet 2018.

Que tout cela est bienvenu, PhL.  On peut très bien dire que les cas de figure étant nombreux, le pronom on est multiple !

Zully Grand maître Répondu le 8 juillet 2018
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.