On en est ou on n’en est

Voici une phrase extraite récemment du journal Le Monde :
« On en est qu’au début du processus de négociation. »
Ne faudrait-il pas écrire : « On n’en est qu’au début du processus de négociation. » ?

jean bordes Grand maître Demandé le 31 mai 2015 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Bonjour,

La locution restrictive ne…que n’est pas une négation, elle signifie seulement.

Ainsi au lieu de dire:

Il mange seulement des légumes.

On dira en utilisant cette locution

Il ne mange que des légumes.

Voici d’autres exemples :

Il écoute seulement de la musique classique.  ──► Il n’écoute que de la musique classique.
J’en ai parlé seulement à mes amis. ──► Je n’en  ai parlé qu’à mes amis.
Il pratique seulement le tennis. ──► Il ne pratique que le tennis.
À la cantine, nous y allons seulement deux fois par semaine. ──► À la cantine, nous n‘y allons que deux fois par semaine.
On est seulement au début de nos études supérieures.──► On n’est qu‘au début de nos études supérieures.

n’ ou ne  est partie intégrante de la locution ne …que et n’est pas une négation.

En ce qui concerne la phrase que vous proposez, je la trouve doublement fautive.
Il manque bien entendu n’ et en est de trop.

Il conviendrait d’écrire:
On n‘est qu’au début du processus de négociation.
ou
On n’en est qu’au début.(écrit après avoir parlé du processus de négociation: Le processus de négociation est en cours mais on n‘en est qu‘au debut. )

czardas Grand maître Répondu le 1 juin 2015

Précisons en effet :
– négation ou restriction.
– « en » est un pronom et il ne faut pas le reprendre avec le nom, c’est trop.
C’est la raison pour laquelle j’avais mis des phrases allégées à la suite de celle de Jean Bordes.

Vous avez suffisamment de points pour corriger quelques erreurs vénielles dans les explications si celles-ci sont suffisamment cohérentes pour la compréhension d’un « questionneur ».

le 1 juin 2015.

Vous avez raison, pour s’en convaincre :

Il faut remplacer « on » par « nous » ; et constater la présence du « ne » de négation qui n’est pas nette avec « on » à cause de la liaison.

Nous n‘en sommes qu’au début (de la négociation)==>il y a un « n » de négation / restriction (en fait « ne »)
Nous ne sommes qu’au début de la négociation.
DONC :

On n’est qu’au début du processus … OU on n’en est qu’au début. 
On n’est pas rendus.

joelle Grand maître Répondu le 31 mai 2015

Bonsoir.

Je profite de la page pour poser une autre question concernant l’utilisation de « n’en ». Sur un forum, quelqu’un évoquait cette phrase : votre question n’en n’est pas une.  Il me semble que cela devrait s’écrire votre question n’est est pas une. J’ai argumenté que le « en » remplace question et vient s’intercaler entre le n’ et le est.  Si à la place la phrase était écrite ainsi : votre question n’est pas une question, il est clair qu’il n’y a qu’une négation. Ai-je raison ?

Lapindepice Débutant Répondu le 15 décembre 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.