« Nous sommes celui qui… » ?

Répondu

Bonjour à toutes et à tous.

Ma question concerne ce qui est souligné.

 » Devenant le témoin silencieux de nos émotions, nous découvrons que nous ne sommes pas ces émotions. Nous sommes bien davantage qu’elles: nous sommes celui qui les observe.  »  Thierry Janssen, Vivre en paix.

 » …si c’est une prophétie, prophétisons selon la proportion de la foi ; si c’est un ministère, agissons dans ce ministère ; si nous sommes celui qui enseigne, agissons dans l’enseignement ; si nous sommes celui qui exhorte, agissons dans l’exhortation…  » Recherche sur la doctrine scripturaire du ministère chrétien, M. Beverley.

 » Nous ne sommes pas celui qui pense ? demande le même cardinal.
– Non, votre Éminence. Nous sommes celui qui a conscience qu’il pense. ce qui est très différent. Si nous parvenons à entendre  nos pensées, alors nous sommes celui qui entend… » Luis Miguel Rocha, Le mensonge sacré.

Quelle est la valeur grammaticale ( sa fonction dans la phrase ) de « celui qui » ?

Pourquoi « celui qui »  qui est précédé par « nous sommes » ne devient pas « ceux qui » (suivi d’un pluriel)  ?

Cordialement.

DavidAzz Érudit Demandé le 21 avril 2020 dans Question de langue

Pour vous améliorer en orthographe, testez le Projet Voltaire avec Défi 30 :

8 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour, soir,

Il y a au moins un cas – qui toutefois ne semble pas correspondre aux exemples proposés – où nous sommes + celui ne pose pas problème, c’est lorsque nous est singulier, c’est-à-dire qu’il ne renvoie qu’à une seule personne (nous de majesté, de modestie, …).

Mais même quand nous est pluriel, il est des cas où celui est possible (voire seul possible).

– S’il s’agit d’évoquer ce que font / sont les personnes désignées par nous, seul le pluriel est correct :

Nous sommes les personnes qui observent = Nous sommes ceux qui observent.

– En revanche, s’il s’agit d’évoquer ce que fait / ce qu’est une partie de la personnalité de chacune des personnes désignées par nous, alors le singulier est possible, voire seul possible.

Nous sommes la partie de nous / la facette de notre personnalité qui observe = Nous sommes celui (en nous) qui observe.

 

Edit
Ci-dessus, il est question d’une partition de la personne / personnalité, mais ça fonctionne aussi avec un autre type de partition : celui du groupe.

Vue d’ensemble = nous tous qui
Par exemple lors d’une réunion rassemblant les ambassadeurs : Nous sommes ceux qui représentent  la France à l’étranger.

Vue partitive = celui de nous qui
Par exemple : Quand dans un pays, nous (les ambassadeurs en général) sommes celui (l’ambassadeur qui est sur place) qui représente la France, blablabla.

 

phil-en-trope Grand maître Répondu le 21 avril 2020

Celui est un pronom qui est l’antécédent de la subordonnée relative « qui entend ».
Celui reprend un nom ou un prénom au singulier.
je suis celui qui pense / nous sommes ceux qui croyons/croient.

celui qui (accord du verbe qui suit)

Après celui qui, le verbe s’accorde le plus souvent avec le pronom démonstratif celui, même si ce dernier joue le rôle d’attribut du sujet :

  • Tu es celui qui part.
  • Nous sommes ceux qui travaillent.
  • Tu es celle qui ouvre la porte.
  • Tu seras celui qui gardera mon fils.

L’accord avec le pronom personnel en tant que sujet se rencontre aussi :

  • Tu es celui qui pars.
  • Nous sommes ceux qui travaillons.
  • Tu es celle qui ouvres la porte.
  • Tu seras celui qui garderas mon fils.
joelle Grand maître Répondu le 21 avril 2020

Oui Joëlle, c’est vrai je n’ai pas mis la phrase avec le Nous de majesté ( car je ne voulais pas alourdir le message par des exemples). Mais comme mis-en-trope a parlé du cas où cela aurait été avec le Nous de majesté j’ai repensé à l’exemple que j’avais trouvé mais pas cité dans ma question !
J’ai bien compris que dans les exemples cités dans ma question, il n’y a nul part un Nous de majesté et par conséquent,  les auteurs auraient dû écrire « nous sommes ceux qui… »

DavidAzz Érudit Répondu le 21 avril 2020

Non, non, je pense que les auteurs ont choisi celui à dessein, et justement (voir le deuxième tiret de mon précédent message). C’est une partition de la personne / personnalité, et un seul élément de cette personnalité est retenu : de tous les morceaux qui nous composent, nous sommes celui qui…

Non, votre Éminence. Nous sommes le morceau en nous qui a conscience qu’il pense. ce qui est très différent.

Autre exemple (source) : Témoin, la pensée des stoïciens, dont la sagesse a toujours consisté à faire prendre conscience que nous ne sommes pas celui que nous croyons être = Nous ne sommes pas la personne que nous croyons être.

le 21 avril 2020.

C’est une traduction.

le 21 avril 2020.

joelle, vous voulez dire que c’est mon interprétation, ou bien que les extraits donnés par DavidAzz sont des traductions d’ouvrages écrits en langues étrangères ?

le 21 avril 2020.

Merci Joëlle .

Donc la formule « nous sommes  celui  qui » dans les exemples précédents est mauvaise ?
Les auteurs auraient dû écrire « nous sommes ceux qui… » ?

DavidAzz Érudit Répondu le 21 avril 2020

Je le pense sincèrement.

le 21 avril 2020.

Merci beaucoup Joëlle.

DavidAzz Érudit Répondu le 21 avril 2020

Merci infiniment !
Effectivement dans un exemple que j’ai trouvé mais que je n’ai pas cité , il était question d’un « Nous » de majesté ( un Nous qui désignait une divinité).

DavidAzz Érudit Répondu le 21 avril 2020

Il me semble que vos exemples excluent le nous de majesté ou de modestie.

le 21 avril 2020.

D’accord ! Je comprend mieux maintenant.
Mais dans  le cas d’une phrase avec un Nous de majesté ce qui suit  « celui qui » doit être à la  première personne du pluriel ou à la troisième personne du pluriel ,ou alors au singulier ?

ex: Nous ( la divinité) sommes Celui qui…

DavidAzz Érudit Répondu le 21 avril 2020

Avec un nous singulier (qui ne renvoie qu’à une seule personne), le singulier- donc celui qui – est obligatoire, le pluriel serait incorrect.

le 21 avril 2020.

D’accord, celui qui + singulier (dans le cas d’un nous singulier).

Merci beaucoup d’avoir pris le temps de répondre.

DavidAzz Érudit Répondu le 21 avril 2020

Avec plaisir ! 🙂

le 21 avril 2020.

Pour ne plus vous poser cette question ni tant d'autres,
découvrez les formations en orthographe et en expression du Projet Voltaire :

Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.