Non plus ou aussi

Bonjour,

Si l’on considère la phrase suivante :
« Il est sans pitié. »

la réponse correcte est :
A : « Il est sans pitié lui non plus »
B : « Il est sans pitié lui aussi »

PommesseFrite Débutant Demandé le 16 mai 2017 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Bonjour PommesseFrite,

On utilise « aussi » dans les phrases positives et « non plus » dans les phrases négatives.

Même si « sans » exprime une absence, un manque, la phrase est positive et on utilisera « aussi » : Il est sans pitié, lui aussi.

PhL Grand maître Répondu le 16 mai 2017

Bonjour,

1- Si l’on passe de la négative à la négative , on emploie non plus :

Jean n’est pas fatigué ; moi, non plus.

2- Si l’on passe de l’affirmative à l’affirmative, le terme le plus courant est aussi , mais ses concurrents sont nombreux.(De même, également, pareillement, mêmement, avec)

Jean parle couramment anglais et sa femme aussi.
La santé est bonne et l’appétit pareillement.
Il est dans de beaux draps. Et nous avec.

Voire aussi §986 b) B.U Grevisse  douzième édition.

Comme le précise le professeur de linguistique Bernard Cerquiglini , il s’agit de modalité formelle pas de sens.

Bien que détester signifie ne pas aimer, on écrit :

Je le déteste ; lui, aussi. car on ne se réfère pas au sens mais à la modalité qui est ici affirmative.

Vous devez donc écrire : Il est sans pitié ; moi, aussi.

czardas Grand maître Répondu le 16 mai 2017

Bonsoir czardas et PhL,
Merci pour vos réponses avant et après correction.  J’aimerai vous faire part d’informations allant dans le sens de la première version de la réponse élaborée par czardas.  La préposition sans (avec comme argument un nom) semble dans cas être porteur d’une négation implicite.
http://gabrielwyler.com/page400.html

Or il est dit que  au paragraphe concernant Non plus et la négation implicite que : Sans déclenche la conversion aussi non plus.
http://gabrielwyler.com/page402.html

Ainsi il devient tentant d’écrire : Il est sans pitié ; moi, non plus.

Qu’en pensez vous ?

PommesseFrite Débutant Répondu le 17 mai 2017

Vous avez raison, dans l’exemple donné sur le site auquel vous faîtes référence, « sans » donne une négation implicite à la proposition qui suit et qui inclut non plus, lui donnant un sens inverse.

Dans notre cas sans exprime une négation vis à vis du nom qui suit (pitié), ce qui n’est pas la même chose, à mon avis.

le 17 mai 2017.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.