« Non c’est vrai » ou « Oui c’est vrai »

Bonjour,

Après une question du type : « On ne peut pas être plus attentionné, n’est-ce pas ? », doit-on répondre : « Oui c’est vrai » ou « Non c’est vrai » ?
Est-ce qu’il y a une règle précise à ce sujet ?

Merci par avance pour votre aide !

calementine Amateur éclairé Demandé le 21 décembre 2020 dans Question de langue

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 

Oui, c’est vrai.
Si, c’est vrai.

joelle Grand maître Répondu le 21 décembre 2020

Répondez à la première question, la question réelle, et non à la formule finale.

On ne peut mettre « n’est-ce-pas » qu’à la fin d’une question à la forme affirmative.
On doit choisir entre :
A — Il est venu, n’est-ce pas ?
B — Il n’est pas venu, si ?
L’interpellation finale doit être une réponse contredisant l’espoir porté par la question. C’est une invitation par le questionneur à être d’accord avec son idée.
Il souhaite que vous répondiez :
A — Oui, bien sûr, il est venu
B — Non, bien sûr, il n’est pas venu
Et si jamais vous deviez le contrarier dites :
A — Hélas non, il n’est pas venu
B — Hélas si, il est venu

Si malgré tout vous tombez sur une question à la forme négative suivie d’une interpellation à la forme négative, considérez probablement que les derniers mots, invalides par principe, sont juste une invitation maladroite à répondre dans un sens favorable à l’idée de la personne qui pose la question.
C — Il n’est pas venu, n’est-ce-pas ?
— Non, il n’est pas venu, rassurez-vous, mais révisez votre grammaire
— Si, hélas, il est venu, mais révisez votre grammaire

Adrian Grand maître Répondu le 21 décembre 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.