Ni…ni…ni

Répondu

Bonjour,

Est-elle correcte la phrase suivante? J’ai été sur le point de lui clarifier que je n’étais ni dominicain ni  ne m’appelais Raoul ni n’allais en Finlande en tant que contrebandier mais en tant que persécuté politque.

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour, la conjonction ni est le plus souvent utilisée pour coordonner deux éléments négatifs (ni l’un ni l’autre), mais il n’est pas incorrect de la répéter plus deux fois, comme dans votre phrase. Cependant tous les ni doivent se rapporter à des éléments qui ont la même fonction, ce qui n’est pas le cas ici : dans que je n’étais ni dominicain, ni se rapporte à l’adjectif attribut dominicain alors que les deux autres (ni ne n’appelais Raoul ni n’allais en Finlande) il se rapporte à des propositions relatives. Pour corriger cela, vous pouvez remplacer le premier ni par la simple négation pas : […] que je n’étais pas dominicain ni ne m’appelais Raoul ni n’allais en Finlande

ChristianF Grand maître Répondu le 23 septembre 2019

Vous écrivez « Est-elle correcte la phrase suivante ?  »
Les tournures appropriées seraient :
La phrase suivante est-elle correcte ?
OU BIEN
Est-ce que la phrase suivante est correcte ? (sans oublier l’espace avant le point d’interrogation)

Pour votre phrase, je ne comprends pas pourquoi vous employez le passé composé  en début de phrase et, bien que je ne connaisse pas le contexte, il me semble que ce n’est pas approprié ici.
Votre triple répétition de « ni » est employée à bon escient dans votre phrase, mais vous pouvez aussi l’alléger, et apporter une ponctuation adaptée.
Voici ma suggestion :
J’étais sur le point de (le détromper et) lui expliquer que je n’étais pas Dominicain,  ne m’appelais pas Raoul, ni n’allais en Finlande en tant que contrebandier, mais en tant que persécuté politique.

CATHY LÉVY Grand maître Répondu le 23 septembre 2019

« J’ai été sur le point de lui clarifier que je n’étais ni dominicain ni ne m’appelais Raoul ni n’allais en Finlande en tant que contrebandier mais en tant que persécuté politique. »
Cette phrase comporte plusieurs erreurs.
Clarifier est impropre. Utilisez préciser ou spécifier.
Dominicain est un gentilé (terme désignant l’habitant d’un lieu, d’une région, d’une province , d’un pays , d’un continent) et doit prendre une majuscule.
L’emploi de « ni » est incorrect :
– comme le précise Christian, une conjonction de coordination doit relier des éléments de même nature et de même fonction et vous reliez un nom « Dominicain » à une proposition  » je ne m’appelais pas R »
– vous introduisez par « ni », et donc vous niez le fait d’aller en Finlande – « ni n’allais en F-  » alors que c’est seulement la raison du voyage qui devait l’être

 

 

J’ai été sur le point de lui spécifier/préciser que je n’étais pas Dominicain, ne m’appelais pas,Raoul et que si j’allais en Finlande, ce n’était pas en tant que contrebandier mais comme persécuté politique.
Tara Grand maître Répondu le 23 septembre 2019

Bonjour Tara, nonobstant le fait qu’en l’absence de contexte il n’est pas possible de savoir si dominicain désigne ici la nationalité ou l’ordre religieux, l’écrire en minuscule (c’est-à-dire le considérer comme adjectif attribut) ne saurait être considéré comme une erreur. Voici ce qu’en dit l’Académie française (ici) : « Un autre problème se pose dans les phrases du type Il est français : doit-on considérer français comme un adjectif et l’écrire avec une minuscule à l’initiale, ou comme un nom en position d’attribut (comme dans Il est médecin) et préférer une majuscule ? L’usage en la matière est mal fixé. L’Académie française, dans son Dictionnaire, choisit de le considérer comme un adjectif et écrit par exemple Il est belge » . Donc je n’étais pas dominicain est bien correct (même si je n’étais pas Dominicain peut aussi s’écrire).

Par ailleurs je ne comprends pas très bien votre argumentation sur l’emploi que vous jugez incorrect de ni n’allais en Finlande en tant que contrebandier. Pour moi, ce qui est nié ici n’est pas comme vous le dites le fait d’aller en Finlande mais bien le fait d’y aller en tant que contrebandier, je ne vois donc aucune raison d’y critiquer l’utilisation de la conjonction ni. Après, on peut juger cet emploi répétitif de ni comme une tournure un peu alambiquée, mais cela relève d’une question de style plus que de grammaire.

le 23 septembre 2019.

Mais oui, j’étais restée focalisée sur le gentilé mais il y a en effet d’autres sens qui justifient l’absence de majuscule.

ni n’allais en Finlande en tant que contrebandier
Bon, on est d’accord « ni n‘allais’ n‘est pas heureux.
Vous écrivez :
Pour moi, ce qui est nié ici n’est pas comme vous le dites le fait d’aller en Finlande mais bien le fait d’y aller en tant que contrebandier

Si j’écris :
Je lui disais que ni je n’allais en Espagne ni je n’allais en Finlande (mieux évidemment : ni en Espagne ni en Finlande)
Là ce qui est nié est bien le fait d’aller en Finlande, même s’il y a une suite :
je lui disais que ni je n’allais en Espagne ni je n’allais en Finlande en tant que contrebandier
Mais si j’écris ceci :
Je lui disais que je n’allais en Finlande ni en tant que contrebandier ni en tant que touriste.
Je peux continuer ainsi :
Je lui disais que je n’allais en Finlande ni en tant que contrebandier ni en tant que touriste mais que j’y allais pour mes affaires personnelles.
Là, on comprend que le sujet va en Finlande.

le 23 septembre 2019.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.