Ni ni

Re-bonjour à tous,

Voici une autre question concernant l’accord d’un verbe avec ni et ni :
« Ni l’hôte ni l’hôtesse n’était chez eux. »
Faut-il écrire au pluriel (« n’étaient chez eux ») ou bien laisser au singulier vu qu’il n’y avait ni l’un ni l’autre. Merci d’avance pour votre réponse.

CathyCat Érudit Demandé le 30 mai 2019 dans Accords

Pour ne plus vous poser cette question ni tant d'autres,
découvrez les formations en orthographe et en expression du Projet Voltaire :

4 réponse(s)
 

L’accord avec ni ni, c’est un peu comme vous voulez. Mais sans même savoir ce qu’en disent les grammaires, vous avez répondu vous-même à la fin de votre phrase : « chez eux ». Vous avez donc choisi le pluriel.
Au singulier avec deux hommes et une maison chacun, vous auriez écrit : ni l’un ni l’autre n’était chez lui.
Conjuguer le verbe au singulier semble donc exclu avec « chez eux ».

Maintenant, le pluriel n’est pas tellement possible non plus.
Imaginons un homme et une femme dans une même maison. Paul peut être chez lui mais peut-il être chez eux ? Marie peut être chez elle mais peut-elle être chez eux ? Les deux ensemble peuvent être chez eux. Mais ni l’un ni l’autre : ni Paul ni Marie n’était chez lui ? chez elle ? chez luelle ? chez eille ? chez eux ? chez e.u.lle.x.s ?
Quand on ne peut pas on ne peut pas, on passe à autre chose.

L’expression « être chez soi » ne doit jamais dissocier le sujet du complément, qui doivent obligatoirement représenter la même personne, et peut donc difficilement être utilisée pour examiner la question de savoir si l’une est chez elle et si l’autre y est aussi, ou n’y est pas non plus.

Si vous n’utilisez pas cette expression, mais seulement « être chez quelqu’un », si ce quelqu’un, c’est les voisins, si vous l’avez dit dans la phrase précédente, si vous voulez dire que ni M. Dupont ni Mme Dupont n’étai(en)t chez les Durand (ni lui ni elle n’étai(en)t chez eux), alors votre question a du sens, mais comme vous les appelez hôte et hôtesse, vous parlez plus probablement de leur propre maison.

Bref, ce n’est pas une question d’orthographe ni de règle de conjugaison.

Numeric Maître Répondu le 30 mai 2019

Ni l’hôte ni l’hôtesse n’étaient chez eux.
Au pluriel, voir la  BDL.

joelle Grand maître Répondu le 30 mai 2019

Merci Joëlle !

CathyCat Érudit Répondu le 30 mai 2019

Ah oui, Numeric, je comprends bien, le plus difficile c’est de retenir tout ça  pour la prochaine fois, quand cette question se présentera  à nouveau, un jour !
Merci à vous !

CathyCat Érudit Répondu le 30 mai 2019
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.