Ne l’ait fait ou l’ait fait

Dit-on
« il n’a pas le droit avant qu’un de ses coéquipiers ne l’ait fait »
Ou
« il n’a pas le droit avant qu’un de ses coéquipiers l’ait fait »
?

Tatanne Débutant Demandé le 5 octobre 2015 dans Question de langue

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 

L’usage du « ne explétif » (non exigé par la syntaxe) fait donner de la salive à beaucoup de commentateurs. Mais on trouve les deux dans la littérature et dans les préconisations des grammairiens. Vous pouvez choisir…

N.B. Il ne s’agit pas là du « ne » de négation ou de restriction, qui alors s’imposerait : « On n’est plus chez soi »

Chambaron Grand maître Répondu le 5 octobre 2015

Bonjour,

NE explétif*

NE après les verbes qui expriment une crainte, n’a pas un sens négatif; il traduit, non plus le NON, mais le ne des Latins, et peut être considéré comme explétif.

Je crains qu’il ne pleuve.
Je tremble qu’on ne nous voie. 

Mais si le verbe de la principale est  à la forme négative, le ne explétif n’est pas employé.

Il n’écrit pas mieux qu’il parle.
Ne craignez-vous pas qu’il soit trop tard ?

*explétif: qui n’est pas nécessaire au sens, qui sert seulement à donner à la phrase une certaine tournure ou une certaine énergie de forme.

Écrivez donc:

« Il n’a pas le droit (de le faire) avant qu’un de ses coéquipiers l’ait fait. »

czardas Grand maître Répondu le 5 octobre 2015
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.