Mots étrangers et italique

Bonjour,

Je sais bien que généralement, il faut mettre les mots étrangers en italique, sauf s’ils sont suffisamment entrés dans la langue. Mais qu’en est-il de show-business, businessman ? Considère-t-on qu’ils sont entrés dans la langue française ? Ou doit-on les écrire en italique ?

Merci !

Naya Grand maître Demandé le 13 août 2021 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 

Bonsoir,

Le Grand Robert ne met pas « show-business » en italique. 

Anglic. Industrie, métier du spectacle. Star, vedette du show-business. Entrerfaire carrière dans le show-business. Les coulisses du show-business. —  Abrév. : show-biz.
© 2021 Dictionnaires Le Robert – Le Grand Robert de la langue française
C’est un anglicisme.

Les R.O. de 1990 ont francisé « businessmen » en faisant du pluriel : des businessmans. 

« Businessman » est un » mot anglais » nous dit ce dictionnaire.

Je ne le mettrais pas en italique (ou entre guillemets).

On peut dire à la place  notamment : des hommes/femmes d’affaires. 

Prince Grand maître Répondu le 13 août 2021

Merci, Prince.

J’oublie donc l’italique pour ces mots.

Bonne journée.

le 14 août 2021.

L’emploi de l’italique est un outil typographique et non orthographique : n’attendez donc jamais des dictionnaires (et de celui de l’Académie en particulier) qu’il vous donnent un début de solution. Ces ouvrages listent les caractères pour écrire un mot, pas les signes qui les matérialisent sur un support.
L’usage de l’italique est donc contextuel : vous l’utilisez si vous attirez l’attention du lecteur sur ce qui n’est pas commun dans le contexte d’un écrit : emprunts étrangers, mais aussi néologismes, créations diverses, etc.
Le même mot  show-business peut donc se retrouver en romain dans un texte sur le sujet mais en italique dans un texte où il détonne, éventuellement assorti de sa définition entre parenthèses s’il n’est pas clair.
Il faut savoir que les dictionnaires ont renoncé à franciser les mots étrangers, notamment pour la prononciation : si l’on ne connait pas l’anglais e-mail, comment le prononce-t-on ? Auparavant, on francisait complètement : l’anglais riding-coat est devenu redingote et le latin referendum (prononcé -doum, pluriel referenda) est devenu référendum (pluriel référendums).
Pour  la capitale chinoise, vous écrirez Pékin mais Beijing, stupide transcription anglaise de la graphie pinyin ( 拼音) dans la quelle le son se graphie B.
Si vous écoutez les médias (mot francisé) vous remarquerez la confusion grotesque des journalistes pour qualifier les lands (nom francisé et accordé) allemands (unité administrative Land qui donne Länder au pluriel, mot que les journalistes ne savent pas prononcer).
Bref, c’est à vous (au rédacteur) de décider de l’emploi, sans attendre de secours extérieur mais en conservant la cohérence de vos choix…

Chambaron Grand maître Répondu le 14 août 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.