MOTIF DE ou MOTIF POUR

Bonjour,

Faut-il écrire …

Un motif de tuer… ou bien :
Un motif pour tuer…. ?

Merci par avance

VirginieK Grand maître Demandé le 30 septembre 2018 dans Question de langue
Ajouter un commentaire
4 réponse(s)
 

D’accord avec  Czardas.

Toutefois, je formulerais  la réponse différemment. En effet, la façon dont est formulée la conclusion me gêne un peu du fait du pouvez, car dans un certain cas de figure, il y a une obligation et non une possibilité :

Si on a motif + préposition + verbe, on peut employer de ou pour. Il n’y a pas  là motif de/pour se plaindre . (Dict. de l’Académie fr., 9e éd.)
Si on a motif + préposition + substantif, il faut utiliserde. (d’).  Motif de discorde.  Motif d’espérance. 

Prince Grand maître Répondu le 30 septembre 2018

« Vous pouvez donc employer de ou pour selon le contexte » répond  à la question posée : un motif pour tuer ou un motif de tuer ?

Il s’agit bien du cas où la préposition est suivie d’un verbe, et de ce seul cas.

le 1 octobre 2018.
Ajouter un commentaire

Bonjour Virginiek.
Pour faire la distinction entre « de » et « pour », je préfère changer de phrase.
L’infidélité est, n’est pas, un motif de divorce.
Vous vous êtes disputés, ce n’est pas (un présent suffit) un motif pour divorcer.

Brad Grand maître Répondu le 30 septembre 2018
Ajouter un commentaire

Bonjour,

• Le mot motif se construit avec une préposition suivie d’un verbe:

J’avais autant de motifs de me réjouir que lui .
Il avait trouvé un motif pour ne pas aller à la réunion.

• Le mot motif se construit avec la préposition de suivie d’un substantif :

Il n’éprouvait aucun motif de culpabilité.
Il n’y avait entre eux aucun motif de jalousie.

Vous pouvez donc employer de ou pour selon le contexte.

czardas Grand maître Répondu le 30 septembre 2018
Ajouter un commentaire

C’est à croire qu’on cherche à brouiller et à embrouiller , voire assommer ou faire fuir ceux qui posent les questions, qu’à répondre aux  questions posées de manière simple et efficace.
Ce grand étalage prétentieux de savoir grammatical et toutes ces analyses supposées fines sont anti-pédagogiques, inutiles dans la plupart des cas,  et  ce bavardage, quand il n’ajoute pas quelque chose de nécessaire, devient lourd, pesant à la fin.  La plupart de ceux qui posent une question veulent une réponse à une question particulière, aussi simple et concise que possible, et non à devenir grammairiens.
Une réponse doit cibler la  question posée, et non déborder de tous côtés, et doit être adaptée à celui qui pose la question ; elle ne doit pas servir de prétexte pour écrire un manuel de grammaire, pour tout déballer.
Cela ne sert à rien d’être savant en grammaire, si l’on ne sait pas faire preuve de bon sens.
Deux exemples de phrases simples et clairs ont été donnés pour illustrer l’emploi de « de » et de « pour », et cela suffisait.

Brad Grand maître Répondu le 30 septembre 2018
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.