Monnaies alternatives (monnaies locales)

Bonjour,

Depuis quelques années, les monnaies locales se multiplient. Une longue liste est d’ailleurs reprise sur cette page de Wikipedia. En regardant les différents sites de ces monnaies, je me rends compte que la plupart portent une majuscule : le Valeureux, le Boyard, le Galéco…

Cette majuscule se justifie-t-elle ? Les monnaies classiques n’en prennent pourtant pas : l’euro, le franc, le dollar…

Merci pour vos infos et avis.

3 réponse(s)
 

Vous avez raison, il s’agit d’une inflation majuscule…parfaitement injustifiée.
Les inventeurs de ces monnaies ont l’impression de créer un nom propre 
ou plus sûrement une marque déposée, laquelle prend en effet une majuscule, reste invariable  et ce même si la marque devient un nom commun (les Frigidaire ou Frigo).
Si l’une d’entre elles se développe et se lexicalise comme le franc (nom commun masculin), la majuscule sera abandonnée…
Pour l’instant, ces monnaies pittoresques peuvent conserver leur majuscule.

joelle Grand maître Répondu le 18 juin 2015

Cette question est un défi typographique !

Ces « monnaies » ne peuvent se revendiquer d’aucune majuscule, ni au titre de la marque ni de celui de nom propre. Wikipédia a pris – sans doute pour des raisons primaires de lisibilité – une option qui n’a aucune valeur de référence. Même les « louis » et les « napoléons » se sont pliés à cette règle.

Une fois de plus, c’est la typographie qui fournit le chaînon manquant entre des formes émergentes et le mot entièrement lexicalisé. Lorsqu’on doit prendre des pincettes avec des termes problématiques, on utilise… l’italique  magique.

Prenons le cas d’Oléron ou de Ré (j’adore cette région) et voyons ce que cela donne :
il régla son achat en Boyard  : peut-être dans le fort voisin, propre à tous les défis ;
Il régla son achat en BOYARDS  : il paye avec des cigarettes horribles, au cours du maïs ;
il régla son achat en boyard  : sans doute comme un grossier personnage, oligarque conquérant des pays de l’Est ;
il régla son achat en boyards  : c’est le moyen, c’est du troc et de la traite d’êtres humains ;
il régla son achat en boyards  : on prend ses distances, on s’interroge, on consulte… On s’aperçoit que c’est une monnaie locale.

Bon, rien de plus.

Chambaron Grand maître Répondu le 20 juin 2015

http://peche-monnaie-locale.fr/; http://www.laroue.org/association/presentation
I
l n’y a pas que  Wikipédia … Les sites internet des monnaies mettent des majuscules la plupart du temps.
Sans doute pour ne pas créer de confusion avec les noms communs car ces monnaies sont parfois des noms communs.

le 20 juin 2015.

Merci pour vos réponses. C’est vrai que l’italique reste une bonne solution qui permet d’attirer l’attention sans pour autant bafouer les règles de typographie.

Renaud1974 Érudit Répondu le 22 juin 2015
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.