modes verbaux

Bonsoir, dans la phrase suivante ‘Si vous aviez soulagé leurs maux, si vous aviez eu pitié de leur désespoir, si vous aviez seulement écouté leurs plaintes, vos miséricordes prieraient Dieu pour vous; leurs cotés revêtus, dit le saint prophète leurs entrailles rafraîchis, leur faim rassasiée vous auraient béni; et les bénédictions qu’ils vous auraient données lorsque vous les auriez consolés dans leur amertume, feraient maintenant distiller sur vous une rosée rafraîchissante, leurs saints anges veilleront autour de votre lit comme des amis officieux, et ces médecins spirituels consulteraient entre eux nuit et jour pour vous trouver des remèdes’. comment justifier les modes verbaux utilisées dans les propositions subordonnées  ? Merci Beaucoup 

salomaz Débutant Demandé le 22 novembre 2016 dans Conjugaison

Dites, on ne serait pas en train de faire votre devoir ?

le 22 novembre 2016.

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

1 réponse(s)
 

Bonsoir salomaz.

Il s’agit de la règle de concordance de temps.

Si vous aviez soulagé leurs maux, si vous aviez eu pitié de leur désespoir, si vous aviez seulement écouté leurs plaintes… = propositions subordonnées de condition introduites par si.
Elles se mettent à l’indicatif. Ici le plus-que-parfait de l’indicatif car il s’agit d’un fait irréel qui se rapporte au passé et les verbes des principales sont au conditionnel.

…vos miséricordes prieraient Dieu pour vous; leurs cotés revêtus, dit le saint prophète leurs entrailles rafraîchis, leur faim rassasiée vous auraient béni; et les bénédictions qu’ils vous auraient données lorsque vous les auriez consolés dans leur amertume, feraient maintenant distiller sur vous une rosée rafraîchissante, leurs saints anges veilleront autour de votre lit comme des amis officieux, et ces médecins spirituels consulteraient entre eux nuit et jour pour vous trouver des remèdes’ = propositions principales, au conditionnel.
On a parfois le conditionnel présent (prieraient, feraient, consulteraient) qui marque un fait irréel du présent (feraient est suivi de maintenant) et parfois le conditionnel passé pour des faits irréels du passé.

PhL Grand maître Répondu le 22 novembre 2016
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.