Mièvre

Bonsoir,

En regardant ce mot dans le dictionnaire ( CNRTL )
Il y a écrit :
A .  Qui est vif, espiègle, qui a de la vitalité.

B. qui n’a pas d’intensité, qui manque de force, qui est puéril, fade
etc…

C’est pas un peu contradictoire ça ?
Dire à une personne votre fils est mièvre
dans la réponse A c’est plutôt flatteur, mais si lui
ne connais que la réponse B, je prends son fils pour
quelqu’un atone non ?

Merci.

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 

Le CNRTL indique bien que le sens A est vieilli. De fait, il ne semble plus en usage depuis près de deux siècles. Les deux dictionnaires courants de référence, Larousse  et Robert, ne mentionnent que le second sens et chacun à notre époque le comprend comme cela.

D’une manière générale, le CNRTL (dérivé du TLFi, géré par l’ATILF) est l’outil de diffusion du Dictionnaire de l’Académie française. À ce titre, il est irremplaçable comme source mais demande des précautions de manipulation et une lecture critique. Il est notamment indispensable de faire le tour des mentions étymologiques en fin d’article pour situer l’évolution des sens d’un mot sur plusieurs siècles.

Chambaron Grand maître Répondu le 10 août 2017

Merci beaucoup Chambaron, donc la réponse A est désuete, c’est toujours plus
sage l’avis d’un expert, vous faites beaucoup mine de rien pour les gens simples.

Estudiantin. Érudit Répondu le 10 août 2017

Hello Estudiantin ! Vous savez aussi parfaitement, comment l’on peut remercier quelqu’un ici 😉

Au fait, on écrit vous faites (du verbe faire), à différencier du mot faîte (= sommet des arbres ou des maisons).

le 10 août 2017.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.