Maximum ou maximal ?

    Bonjour,
    Maximum peut-il toujours être utilisé comme adjectif (sachant qu’il est préférable d’utiliser maximal)
    Et dans ce cas, reste-t-il invariable ou faut-il utiliser les déclinaisons latines ?
    Car je vois que tout est possible !
    Merci

    PhL Grand maître Demandé le 2 mai 2016 dans Question de langue
    Ajouter un commentaire
    3 réponse(s)
     

      Bonjour,

      maximum – minimum.

      Maxi­mum et minimum font partie de ces mots usuels latins à demi francisés sur le pluriel desquels on a longtemps hésité : « On écrit indifféremment au pluriel des minimums ou des minimas (Acad.) .

      L’usage de ces noms et adjectifs est devenu si courant que le pluriel fran­çais doit être appliqué, au même titre qu’à album, critérium, mémorandum, référendum, etc. : La loi des maximums (mieux que des maxima).

      L’Académie des sciences a d’ailleurs pris position dans ses Comptes rendus du 23 février 1959. Les mots maximum et minimum sont à employer de préfé­rence comme noms masculins; au plu­riel, on écrira : des maximums, des minimums. Ils ne seront pas utilisés comme adjectifs; on emploiera dans ce cas maximal, minimal (au féminin, maximale, minimale; au pluriel, maxi­maux, minimaux). Il est recommandé d’écrire de même optimum (optimal, -e, -aux), extremum (extrémal, -e, -aux), etc.

      Ainsi se trouve réglé de façon heu­reuse l’emploi de mots qui ont fait cou­ler beaucoup d’encre. Puisqu’on tenait à respecter la grammaire latine en écri­vant la vitesse maxima, les températures minima, il aurait fallu respecter égale­ment les cas de la déclinaison et dire le prix maximus, des efforts minimi, etc.

      Remarque:

       Maximum étant un superlatif, il est inutile de le faire précéder de grand; au grand maximum est un pléonasme pour au maximum.
      On ne peut dire davantage : Ce chiffre constitue un maximum qui ne devra pas être dépassé (la seconde proposition est à sup­primer). Il faut simplement dire :Ce chiffre constitue un maximum.
      On dira à l’inverse :
      Les risques sont réduits au minimum (et non au maxi­mum).

      Source : Dictionnaire des difficultés de la langue française  ─ Larousse

      czardas Grand maître Répondu le 2 mai 2016
      Ajouter un commentaire

        Merci czardas.
        J’avais connaissance de ces données (j’ai la même source), mais je ne savais pas si des modifications étaient envisagées avec la réforme de l’orthographe ? Et si l’on peut considérer l’utilisation de maximum comme adjectif comme une faute ou une formulation archaïque ou simplement populaire, car on l’entend beaucoup dans la bouche des journalistes.
        Cordialement

        PhL Grand maître Répondu le 2 mai 2016
        Ajouter un commentaire

          Merci beaucoup Philippe
          Bonne soirée

          PhL Grand maître Répondu le 2 mai 2016
          Ajouter un commentaire
          Votre réponse
          Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.