Manquer de fête/fêtes

Bonjour,

J’ai pu lire quelque part « Cette culture est intéressante, mais ça manque cruellement de fête ! », et je m’interrogeais s’il ne valait pas mieux rajouter un S à fête ?
Ou bien peut-on garder le mot au singulier pour symboliser l’esprit de fête ? (c’est ce qui a l’air d’être sous-entendu dans le contexte)

Merci.

Amrice Débutant Demandé le 15 juillet 2020 dans Général
2 réponse(s)
 

Certes après ça manque de, on peut avoir un nom au singulier : ça manque de sel, ça manque d’eau, ça manque d’ambiance, ça manque d’originalité, etc.

Mais, au cas particulier, j’écrirais ça manque de fêtes pour exprimer  l’idée  d’insuffisance ou d’absence de réalités concrètes et comptables (événements festifs).

Si l’on veut exprimer l’esprit de fête, il convient de le dire clairement :  Cette culture est intéressante, mais l’esprit de la fête y manque cruellement/mais l’esprit de la fête y fait cruellement défaut. 

Prince Grand maître Répondu le 15 juillet 2020

Sans doute avez-vous raison Prince.

Je pense que j’ai été influencée par cette acception du mot dans les expressions suivantes  : être en fête – avoir le cœur en fête – un air de fête – se faire fête de… fête n’a pas de déterminant  et peut être remplacé par un terme abstrait :
être en fête —> être dans la joie
avoir le cœur en fête —> avoir le cœur en joie
un air de fête —> un air de gaieté
se faire fête de —> se  faire un plaisir de

Et donc, un manque de fête —> un manque de festivité

le 16 juillet 2020.

Oui vous avez raison Amrice, on peut utiliser le mot « fête » au singulier ce qui en fait une notion plus qu’un événement.
Au pluriel on déplorerait le peu d’événements festifs.

Tara Grand maître Répondu le 15 juillet 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.