Maine coon, maine-coon, ou Maine coon

Bonjour,

Encore une question qui me turlupine.

Le maine coon (Maine coon, maine-coon), est une race de chat. Un chat magnifique au passage. A priori, pas de majuscule. Or son nom provient de l’état du Maine aux États-Unis. Je m’interroge donc sur la majuscule à Maine.
Par ailleurs,  sur internet, on trouve toutes les orthographes possibles et imaginables, y compris main (sans e, comme principal !) Et monsieur Larousse est silencieux sur le sujet.
Et le trait d’union… Une option ? Une obligation ? Une interdiction ?
A l’aide donc !
Merci d’avance

EmmaM Amateur éclairé Demandé le 7 septembre 2018 dans Question de langue

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

5 réponse(s)
 

Bonsoir Emma,

L’usage est hésitant, surtout entre  le/un Maine coon et le/un maine coon (voir la Toile).

Comment s’en sortir ?

1° On peut noter tout d’abord que l’excellente Banque de dépannage linguistique (BDL) précise que  (cf.  aussi le message de ChristianF) :

« Les noms de races s’écrivent avec une minuscule initiale. »
Selon cette banque de données,
il en est ainsi même lorsque le nom de la race dérive du nom (propre) de l’endroit dont la race est originaire :  Elle a acheté un autre siamois. [= « chat de Siam »]. C’est un des ex. fourni par la BDL. 

2° De grands dictionnaires vont en ce sens  : 

 a. Le Grand Robert de la langue française (version électronique, 2017) :  « n.m. un siamois : un chat siamois » ;  « n.m., un chartreux : chat à poil gris cendré. »  Un « labrador ». Etc.

b. Le TLFi :  « LABRADOR »  [Notez que le L n’est pas écrit avec une plus grande capitale]
[…]
« II ZOOLOGIE

A.  Race de canards de petite taille, au plumage noir et à la chair fine, originaire du Labrador et susceptibles d’être domestiqués. (Ds Lar. Lang. fr., Lexis 1975).
B.  Race de grands chiens d’arrêt à poil ras noir ou fauve, du groupe des retrievers, originaire de Terre-Neuve. (Dict. XIXe et XXe s.).
[…]
Prononc. : []. Étymol. et Hist. 1. 1783 pierre de Labrador (ROMÉ DE L’ISLE, Cristallographie, t. 2, p. 497); 1803 (E. PATRIN ds R. Ling. rom., no 177-178, p. 251); 2. 1867 canard de Labrador (Lar. 19e); 1910 subst. (Lar. mens., p. 750); 3. 1867 Les chiens du Labrador (E. GAYOT, Les Chiens, p. 180); 1900 subst. (H. ADELON, G. BENOIST, P. BERT,…, La Chasse moderne, p. 399). Du nom géogr. Labrador, désignant une vaste péninsule de l’Amérique du Nord;

c. Le Dictionnaire de l’Académie française écrit « LABRADOR » et » labrador » :

✱ LABRADOR ✱ LABRADOR n. m. xiiie siècle, pierre de Labrador xixe siècle, chien du Labrador. De Labrador, nom géographique.I. minér. Feldspath à reflets chatoyants, appelé parfois Pierre de Labrador, que l’on rencontre dans de nombreuses roches éruptives et métamorphiques.II. zool. 1. Canard de petite taille, au plumage noir à reflets verts. 2. Chien de taille moyenne, à poil ras de couleur noire, fauve ou sable, et à pattes palmées, utilisé à l’origine pour rapporter le gibier d’eau, et dont l’habileté, l’intelligence, le caractère font un excellent chasseur ainsi qu’un parfait animal de compagnie. Les labradors peuvent être également dressés pour la détection de la drogue, ou pour servir de guide d’aveugle.

Cet ouvrage dictionnairique écrit aussi :

« Spécialt. Un chat persan ou, subst., un persanchat trapu à tête massive, originaire de Perse… »

. « Un chat angora ou, subst., un angora… »
Le nom de ce chat provient de l’ancien nom de la capitale de la Turquie.

Pour faire bon poids :
Le Grand Larousse illustré
de 2015 :  « LABRADOR n.m. (de Labrador, n. pr.). Retriever d’une race … »
Le PLI de 1995 : il est écrit « LABRADOR » et « labrador ».

3° On pourrait encore appliquer la règle selon laquelle en cas d’antonomase (figure qui consiste à faire passer un nom propre dans la catégorie des noms communs, et vice versa), « le nom propre perd sa majuscule : une poubelle (du nom du préfet de Paris qui en imposa l’usage), une bougie, du bordeaux, du limoges (lieux d’origine du produit), un landau (idem ». Cf. Grammaire méthodique du français (à mon avis, une des deux meilleures grammaires actuelles), p. 340, Remarque.

Ma conclusion

Compte tenu de ce qui précède (1° à 3° ci-dessus), il apparaît qu’il convient d’écrire d’ordinaire : le maine coon, un maine coon (comme on écrit un persan ou un labrador (v. supra.

Toutefois, il est admis que le scripteur peut employer l’initiale majuscule quand il veut rappeler le lien entre l’individu et le personnage référencé […] : un Apollon, un Tartuffe (cf. Majucules, abréviations et symboles, coll. « Grevisse. Langue française », groupe De Boeck s.a., 2013, p. 57 et 58). Par analogie, on pourrait considérer que le scripteur peut faire de même lorsqu’il souhaite rappeler le lien entre la race de chats concernée et l’Etat dont elle est originaire, ce qui conduirait à écrire : le Maine coon, un Maine coon.

Bonne nuit à tous.

 

Prince Grand maître Répondu le 12 septembre 2018

¨On peut compléter l’analogie avec le labrador en rappelant que le nom complet de cette race de chien est « labrador retriever » ou encore « retriever du Labrador ». Nous retrouvons donc la même construction que le « maine coon » ou « coon du Maine ». La cohérence voudrait donc à mon avis que l’on use de minuscules.

Pascool Grand maître Répondu le 12 septembre 2018

D’accord avec vous.
Vous abondez dans le sens de ma conclusion principale (celle qui est soulignée).==> maine  coon (tout en lettres minuscules).

Prince Grand maître Répondu le 13 septembre 2018

Bonjour,

L’orthographe de cette race de chat est maine coon, avec un E et sans trait d’union. Concernant les majuscules je serais moins affirmative. Le site du LOOF (Livre Officiel des Origines Félines) l’écrit avec et sans majuscules, mais jamais avec une majuscule seulement au premier terme. Personnellement, j’écris les races avec des majuscules mais c’est seulement une habitude professionnelle.

Pascool Grand maître Répondu le 7 septembre 2018

Merci à tous !

EmmaM Amateur éclairé Répondu le 13 septembre 2018
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.